Le Club de Bruges n’a pas fait le poids mercredi en Ligue des champions lors de son duel crucial contre le RB Leipzig à domicile. Les Brugeois, qui se sont très lourdement inclinés à domicile (0-5), sont désormais condamnés à arracher un bon résultat au Paris Saint-Germain dans deux semaines.
Il n’y a pas eu de nouvel exploit pour Bruges contre le RB Leipzig. Mercredi, le Club a été littéralement balayé par son adversaire, certes bien plus en verve que lors de la manche aller remportée 1-2 par les Brugeois en septembre dernier. Les Allemands ont étouffé des Blauw en Zwart très friables dès le début du match et n’ont pas mis longtemps à concrétiser leur domination. À la 26e, le score était déjà de 0-3, avant qu’Emil Forsberg n’enterre définitivement tout espoir dans les arrêts de jeu de la première période.

Ce n’est qu’en seconde période que les hommes de Philippe Clement ont enfin mis le nez à la fenêtre, alors que Leipzig se contentait de contrôler. Malgré plusieurs possibilités pour réduire l’écart, ce sont bien les Saxons qui ont finalement planté un cinquième but en toute fin de partie, le quatorzième encaissé par les Brugeois en trois matchs de Ligue des champions.

Le pari raté de Clement

L’une des explications de cette déroute est sans doute à trouver dans la mise en place tactique imaginée par Philippe Clement. De façon assez surprenante et alors que son équipe n’était pas dans l'obligation de gagner pour conserver sa troisième place, le coach brugeois a décidé d’aligner un onze très offensif au coup d’envoi, se privant notamment de milieux de terrain travailleurs comme Mats Rits et Ruud Vormer.

À la place, Clement a opté pour un duo de médians composés de Hans Vanaken et d’Eder Balanta, préférant donner plus de poids à son secteur offensif avec la présence de Charles De Ketelaere, Noa Lang et Bas Dost à l’avant, mais aussi celle de Kamal Sowah à une position de piston gauche peu habituelle. Un pari qui s’est rapidement révélé manqué. L’entraîneur brugeois a certainement vu son équipe, dans le dur depuis plusieurs semaines, un peu trop belle, la laissant trop vulnérable face au rouleau compresseur allemand.

Bruges condamné à l'exploit

À l’issue de la rencontre, Clement a d’ailleurs reconnu sa part de responsabilité dans la défaite. "C'était le but de pouvoir attaquer à l'avant, avec Charles De Ketelaere, Noa Lang et Bas Dost. Cependant cela s'est avéré très décevant. C'est ma responsabilité: c'était mon choix de procéder de la sorte. Cela se ressent comme une crise. Le temps est venu de travailler dur, car le potentiel est bien là. Mes joueurs l'ont démontré", a-t-il commenté.

Si tout espoir n’est pas encore perdu pour la qualification en Europa League, les Brugeois, qui pointent désormais à la dernière place de leur poule, n’ont plus leur sort entre les mains. Les voilà condamnés à un nouvel exploit dans deux semaines au PSG, où ils devront arracher au moins un partage tout en espérant que Leipzig s'incline à domicile contre Manchester City.

Suivez l'UEFA Champions League tout au long de la saison sur les chaînes Pickx+ Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.