La qualification en poche pour un cinquième tournoi international, la Belgique a joué avec une équipe rajeunie son dernier match au pays de Galles. Il est temps de penser à l’après Coupe du monde. Avec ou sans lui, Roberto Martinez l'a bien compris. 

Ce mardi, les Diables rouges ont aligné un 28e match de qualification pour un Euro ou un Mondial sans la moindre défaite en partageant l’enjeu 1-1 au pays de Galles. Alors que les Diables se déplaçaient à Cardiff l’esprit léger, les Gallois devaient eux assurer leur deuxième place synonyme de barrages. 

Il y avait donc de l’enjeu pour ce match et Roberto Martinez a décidé d’innover et de lancer dans le bain l’avenir de la sélection. Koen Casteels prenait place dans le but, Arthur Theate fêtait sa première apparition chez les Diables ou encore un Charles de Ketelaere qui était titularisé pour la première fois. 

Des essais satisfaisants 

Dans l’ensemble, tout le monde a répondu présent mais chacun à sa manière face à une solide équipe galloise, qui proposait bien plus de répondant que l’Estonie. Défensivement, la Belgique n’a pas forcement rassuré avec un trio composé de Castagne, Boyata et Theate. Le premier cité poursuit son apprentissage dans un nouveau rôle, plus sur un flanc mais dans une défense à trois. Boyata a lui réalisé une belle performance dans les duels avec un sacré client, Kieffer Moore. De son côté, Theate va sans doute pouvoir s’appuyer sur cette rencontre pour le futur, lui qui est un peu en cause sur le but encaissé. 

Offensivement, Martinez a innové en plaçant De Bruyne dans une position de faux 9 et cela a plutôt bien marché, KDB étant bien soutenu par Vanaken ou encore Thorgan Hazard. Cela a été un peu plus compliqué pour Meunier et pour De Ketelaere qui a surtout emmagasiner de l’expérience à ce niveau. Par contre, un qui a sans doute épuisé son crédit, c’est Divock Origi. Le joueur de Liverpool a connu une soirée difficile, multipliant les mauvais choix et approximations avant de se blesser.

Un avant goût du printemps 

Le prochain rassemblement des Diables aura lieu en mars et sera particulièrement scruté. En effet, à huit mois de la Coupe du monde, Roberto Martinez a déjà annoncé qu’il laisserait ses cadres au repos puisque la sélection se fera uniquement avec des joueurs à moins de 50 caps. Exit donc les Lukaku, Courtois, De Bruyne, Eden Hazard, Witsel, Vertonghen

Seront donc probablement appelés des joueurs comme Tielemans, Lokonga, Dendoncker, Theate, De Ketelaere, Doku, Denayer, Thorgan Hazard, Vanaken, Boyata, Castagne, Benteke ou encore Saelemaekers. "Ce sera l’occasion de voir d’autres joueurs et de prendre des informations dans un groupe très compétitif où la concurrence est grande" a expliqué Roberto Martinez. Si les adversaires ne sont pas encore connus, les rencontres vaudront le coup d’être regardées pour voir à quoi ressemblera la Belgique après le Qatar, qui pourrait bien être la dernière apparition de quelques cadres.