Si Arsenal occupe pour l'instant une belle cinquième place au classement de la Premier League, avant un déplacement périlleux à Liverpool, les Gunners le doivent en grande partie aux nombreux saves de leur dernier rempart Aaaron Ramsdale. L'international anglais a-t-il pour autant les gants assez solides pour permettre aux Londoniens de retrouver la Ligue des champions ? Les supporters se mettent en tout cas à y croire.
Le changement était indispensable. Après un début de saison catastrophique, marqué par trois défaites et une humiliation à Manchester City (5-0), Mikel Arteta savait qu'il ne pouvait pas continuer de la sorte. Déjà sur la sellette après un exercice 2020-2021 à nouveau compliqué, il a "profité" de la raclée subie par Arsenal à l'Etihad Stadium pour changer son fusil d'épaule. Exit Bernd Leno des cages et place à la relève anglaise avec l'international Aaron Ramsdale, tout juste arrivé de Sheffield United. Une décision judicieuse puisque les Gunners sont depuis lors invaincus.

Un félin aux réflexes étourdissants

Grâce à un bilan comptable de 20 points sur 24, Arsenal est passé de l'enfer au paradis. En feu, son nouveau portier a refroidi un à un ses opposants et a réussi à conserver ses cages inviolées à cinq reprises en huit matchs. Seuls Crystal Palace et Christian Benteke, buteur ce jour-là à la mi-octobre, ont réussi à tromper sa vigilance à deux reprises. Pour le reste, il n'a ainsi encaissé que 4 petits pions sur deux mois de temps. Sa prestation à Leicester, fin octobre, avait d'ailleurs retenu l'attention de la planète entière avec des réflexes héroïques sur sa ligne et une autorité sans nom face aux attaquants des Foxes.

En Angleterre, toutefois, ses prouesses ne font que confirmer l'impression générale qu'il a laissée au cours des dernières années. Façonné par Sheffield, il se fait tout d'abord connaître à l'AFC Bournemouth qui le repère avec les U18 en 2017. Les Cherries le prêtent dans un premier temps dans plusieurs clubs en divisions inférieures pour une expérience réussie avant que le jeune homme ne force ses employeurs à le garder au sein de l'équipe première. Poussant le vétéran Asmir Begovic sur le banc en 2019, le natif de Stoke-on-Trent gagne ses galons de titulaire en Premier League. Malheureusement pour lui, il connait deux relégations successives. Une première fois avec Bournemouth, donc, puis avec son club formateur de Sheffield l'année dernière.

Qu'à cela ne tienne ! Arsenal décide tout de même de jeter son dévolu sur lui pour en faire son numéro deux. Arrivé sur la pointe des pieds dans la capitale anglaise pour une somme avoisinant les 35 millions d'euros, Aaron Ramsdale a déjà grimpé dans la hiérarchie et est en train de gagner son pari de réussir dans un club du top. Ses prestations sont évidemment suivies par le sélectionneur national, Gareth Southgate, qui l'avait déjà intégré à son groupe pour l'Euro. Cette semaine, le joueur de 23 ans a ainsi fêté sa première cap lors du festival des Three Lions face à Saint-Marin en signant... une nouvelle clean sheet (10-0). À un an du Mondial 2022, Jordan Pickford est prévenu : Ramsdale a les dents longues.