Pierluigi Collina, c’est un monstre de l’arbitrage mondial dans les années 90 et 2000. Un soir de 2003, l’Italien s’est retrouvé en Ligue 1 où il a dirigé un choc à l’époque entre Lyon et Marseille. 

Demandez à n’importe quel amateur de football de vous citer le nom d’un arbitre, il y a de fortes chances, quelque soit sa génération, qu’il vous réponde Pierluigi Collina. L’Italien a marqué le football mondial, déjà par ses aptitudes, lui qui est considéré comme l’un des meilleurs arbitres du monde. 

A un physique qui lui donne déjà un air autoritaire mais aussi captivant, Collina y ajoute un certain charisme, de la poigne et un peu de théâtralité qui ont marqué les fans. Ultime preuve s’il en fallait une : regardez les jaquettes des jeux vidéo Pro Evolution Soccer 3 et 4 et vous y verrez apparaitre le Transalpin, seul mais aussi accompagné de Totti et Henry. Il reste aujourd’hui le seul arbitre à apparaître sur la couverture d’un jeu video. 

La Ligue 1 a saisi sa chance

Mais comment un arbitre de ce niveau, qui a arbitré quelques mois auparavant la finale de la Coupe du monde entre le Brésil et l’Allemagne, s’est-il retrouvé le 10 janvier 2003 sur la pelouse de Gerland pour ce choc OL - OM? L'explication est assez simple. En ce début d’année, les arbitres français sont, en effet, en séminaire à Biarritz. Sauf que la Ligue 1 a décalé une journée ce weekend-là. Le directeur des arbitres à l’époque, Michel Vautrot, ne plie pas et la Ligue doit appeler des arbitres étrangers. 

Vautrot veut marquer le coup et pense à Collina pour aussi attirer les regards vers la Ligue 1. Les petits plats sont mis dans les grands pour recevoir le meilleur arbitre du monde. Canal+, diffuseur du match à l’époque, veut aussi réussir son coup pour cet événement. Après avoir obtenu les accords, notamment celui de Michel Platini, alors président de l’UEFA, un micro sera placé sur l’arbitre pour le match. Mais quelques heures avant le choc, Collina se ravise et refuse. Il avouera bien des années plus tard regretter ce choix.

Arbitrage au top

En 2003, Lyon - Marseille, c’est un choc entre les deux ténors de la Ligue 1 qui vont aussi s’affronter ce weekend. Avec Daniel Van Buyten sur la pelouse à l’époque, l’OM s’incline sur le plus petit des écarts après un but de Luyindula. Un duel qui n’est pas entré dans les mémoires par son niveau de jeu ni même par son animation. 

Et Collina dans tout ça ? Au top, à son image même s’il n’a pas eu un vrai litige à gérer. A l’époque, il est assisté par Éric Dansault qui a pris une leçon ce jour-là. "Sur le terrain, on n'a pas entendu un mot. Les joueurs se comportaient de manière différente, ils savaient qui c'était, et son regard jouait aussi en sa faveur. J'ai également appris une chose de cette soirée : je me suis aperçu qu'il avait une vraie maîtrise des déplacements, il ne faisait que des déplacements utiles."

Pierluigi Collina, un personnage qui ne laisse personne indiffèrent !