C’est peut-être le nom que personne n’attendait dans la sélection de Roberto Martinez. Et pourtant, Wout Faes est bel et bien du voyage avec les Diables. Une surprise qui n’en est pas vraiment une, si on suit un peu la Ligue 1.

C’est peut-être le plus gros chantier auquel sera confronté Roberto Martinez d’ici le mois de novembre 2022 : consolider et redonner confiance à la défense des Diables. Avec des cadres vieillissants et qui ne donnent plus toujours entière satisfaction, le sélectionneur de la Belgique doit penser à l’avenir et commencer à lancer de nouveaux joueurs.

Deux noms reviennent régulièrement sur la table pour assurer le passage de relais : Zinho Vanheusden et Sebastian Bornauw. Problème, les deux sont actuellement blessés (un problème récurrent avec le premier cité). Résultat, Martinez a fait appel à Theate, déjà là lors du dernier rassemblement en Nations League et un garçon qu’on n'attendait pas du tout : Wout Faes.

La hype des U17

Le nom de Wout Faes n’est pas inconnu en Belgique. Le défenseur du Stade de Reims a 22 ans et déjà quelques années professionnelles derrière lui. L’Anversois a d’ailleurs plus de 100 matchs pro dans les jambes. Mais c’est en 2015 que son nom fait les gros titres des médias à l’occasion de deux gros tournois.

Avec les U17 belges, dont il est capitaine, il atteint les demi-finales de l’Euro 2015. De quoi déjà hyper le public. Mais quelques mois plus tard, le groupe des Diablotins – dont fait aussi partie un certain Dante Vanzeir – participe à la Coupe du Monde U17 et atteint à nouveau les demi-finales. Wout Faes est alors présenté comme un des très grands espoirs du football belge.

Il ne confirmera pas tout de suite à Anderlecht, devenant pro en 2017. Il ne jouera jamais avec les Mauves qui le prêteront à Heerenveen et à l’Excelsior Rotterdam. Ensuite, c’est Ostende qui récupère la pépite belge en 2018 où, au gré des marées, le diamant sera poli – comme… Arthur Theate. Au bout de deux saisons, Faes troque la Côte belge pour les vignes champenoises, et signe au Stade de Reims.

Valeur sûre du Stade de Reims

Faes ne tarde pas à faire son trou avec le mythique club français. Cette saison, Reims ne va pas bien – 17e de Ligue 1 – au contraire de Wout Faes. Le néo-Diable a disputé l’entièreté des matchs de son équipe en tant que titulaire, ne loupant pas la moindre minute de jeu. Une régularité qui impressionne en France où les médias en font la pierre angulaire de la défense rémoise.

Là où des Vanheusden et Bornauw ont du mal cette saison à s’imposer en équipe première, le statut de Faes lui a permis de rejoindre les Diables et de peut-être bien s’y installer plus durablement que les deux autres. Roberto Martinez ne l’a d’ailleurs pas caché, la régularité du défenseur avec son club a joué en sa faveur.

"Parmi tous ces jeunes défenseurs, Faes est celui qui joue le plus. Ces deux dernières années, il a été impressionnant", constatait le sélectionneur belge en conférence de presse, vendredi dernier. "C'est un vrai leader, il joue tout", poursuivait-il. "Il est encore en plein développement, ce n'est pas un produit fini mais il le mérite, surtout avec les blessures de Bornauw et Vanheusden. On va voir ce qu'il va nous montrer pendant le camp d'entraînement." L’avenir nous le dira.

Suivez la rencontre entre la Belgique et l’Estonie, ce samedi à 20h45 sur La Une.