Dans le football, les choses peuvent parfois aller vite. Le défenseur brésilien Luan Peres en est la preuve. Passé anonymement au Club Bruges entre 2018 et 2019, il est aujourd’hui une valeur sûre dans la défense de l'Olympique de Marseille.

A l’été 2018, le Club de Bruges faisait venir un nouveau défenseur, totalement inconnu chez nous. Transféré du club d’Ituano pour 500.000€, Luan Peres se profilait comme un gaucher capable de jouer dans l’axe et sur le côté. Il n’a cependant pas eu la vie facile dans la Venise du Nord avec à peine 6 petites apparitions sur l’ensemble de la saison, son compteur minute restant bloqué à 79.

Un transfert rentable

Après cette saison infructueuse, le Club de Bruges a décidé de prêter Peres à Santos, qui a déboursé 250.000 euros. L'ancien club de Pelé et de Neymar a réussi à remettre la carrière de Peres sur les rails. Au Brésil, il est devenu l'un des meilleurs défenseurs du championnat et Santos a déboursé pas moins de 2,8 millions d'euros pour l'engager définitivement. Le Club de Bruges a fait une très bonne affaire avec le transfert de Peres.

Santos savait déjà qu'il y avait un intérêt de la part d'autres équipes et l'Olympique de Marseille avait déjà repéré le joueur depuis un certain temps. C'est en partie grâce à Jorge Sampaoli que le transfert a eu lieu. L'Argentin est entraîneur à Marseille et a travaillé avec Peres à Santos. Le club phocéen a décidé de mettre 4,5 millions d'euros sur la table l'été dernier. En France, Peres prouve que le Club de Bruges aurait dû avoir plus de patience, car il a grandement progressé et sa valeur marchande a grimpé en flèche. Selon le site Transfermarkt, il vaut aujourd’hui 6 millions d'euros.

Période difficile à Bruges

Peres a expliqué pourquoi il n’avait pas réussi à s’imposer à Bruges quand il est arrivé à Marseille. "Mes problèmes à Bruges étaient plutôt en dehors du terrain. J'étais seul, sans famille et pas encore marié. C'était difficile en dehors du terrain, et cela a pesé sur mes épaules. Peut-être que cela été différent aujourd'hui", a-t-il réfléchi.

Benoît Poulain a joué au Club à cette période et à So Foot il a parlé des premiers mois de Peres. "C'était logique qu'il ne joue pas, parce que physiquement il était en retard. Mais il travaillait très dur et était toujours sur le terrain après l'entraînement. Il espérait avoir plus d'occasions, mais je pense qu'il a beaucoup appris de cette période à Bruges", a-t-il déclaré. Poulain a également noté que Peres a fait beaucoup de progrès tant sur le plan tactique que technique.

A Marseille, où il a déjà été victime de la violence des supporters et d'un cambriolage, Peres impressionne actuellement par ses qualités défensives et offensives. Il est l'une des révélations de l'équipe. S'il continue à progresser de la sorte, il pourrait même rêver secrètement d'intégrer l'équipe nationale brésilienne. Personne à Bruges ne s'attendait à cela après sa première année sur le continent européen...