Dans ‘Drôles de Belges’, Sophie Pendeville tente d’expliquer le succès des humoristes belges à l'étranger

Caméras cachées délirantes, sketchs hilarants, chroniques radio déjantées... La Belgique insuffle des vagues d’humour inspirant le respect et l’admiration, même chez nos voisins français. Alors les Belges font-ils mieux l’humour que les autres? Tentative de réponse avec Sophie Pendeville et ses invités prestigieux ce dimanche soir à 19h50 sur RTL TVI.

La Belgique a vu défiler plusieurs générations d’humoristes au cours des dernières décennies. Alors que le vivier de comiques belges semble n’avoir jamais été aussi dense qu'aujourd'hui, ils sont de plus en plus nombreux à exporter avec succès leur humour hors des frontières de notre plat pays.

Certains se sont même carrément installés en France, où les Belges ont plus que jamais la cote et où leur humour décapant fait des ravages. Mais comment expliquer un tel succès? Pourquoi les Belges font-ils autant rire nos voisins? C’est à ces questions que Sophie Pendeville tentera d’apporter une réponse ce dimanche soir dans ‘Drôles de Belges: pourquoi les Français nous envient’.

Pour ce faire, l’animatrice sera accompagnée d’invités de marque. Kody, Jean-Claude Van Damme, François Pirette, Jérémy Ferrari, Laurence Bibot, Guillermo Guiz ou encore les Frères Taloche tenteront d’établir comment notre pays est devenu une référence de l’humour sur la scène francophone depuis plus de trente ans.

Regardez 'Drôles de Belges: pourquoi les Français nous envient', ce dimanche 17 octobre à 19h50 sur RTL TVI ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top