Les champions du monde français ont succédé au Portugal ce dimanche en remportant la finale de la deuxième édition de la Ligue des Nations. Les Bleus ont dominé l’Espagne 2-1. 

Comme face à la Belgique en demi-finale, la France s’est retrouvée dans les cordes contre les Espagnoles. Après une première période assez fermée et pauvre en occasions, les choses se sont emballées au retour des vestiaires et même seulement à l’heure de jeu. A la 64e minute Théo Hernandez touche la balle transversale. 

Dans la foulée, Sergio Busquets, élu meilleur joueur de ce Final Four et qui semble retrouver son meilleur niveau, lance parfaitement Oyarzabal qui ouvre le score. La Roja prend les commandes du match, mais cela ne durera pas longtemps. Si les Bleus ont mis du temps pour réagir face aux Diables, c’est tout l’inverse lors de cette finale. 

Polémique autour de la VAR

Servi par Mbappé depuis le flanc gauche, Karim Benzema enroule une frappe depuis l’angle du rectangle qui va se glisser dans la lucarne d’Unai Simon 120 secondes après le 1-0. Un but de classe mondial pour l’attaquant du Real Madrid qui, encore une fois, se pose en sauveur de son équipe. C’est déjà lui qui, face à la Belgique, avait sonné la révolte en réduisant le score. On connait la suite. 

Et le scénario s’est répété ce dimanche soir à Turin, puisqu’à dix minutes du terme, Theo Hernandez isole parfaitement Kylian Mbappé qui trompe le portier espagnol. Des Ibériques qui pestent face à l’arbitre puisque l’attaquant du PSG semble bien hors-jeu. Mais l'arbitre a estimé qu’Eric Garcia, sur la passe en profondeur, a touché le cuir dans son tacle, ce qui annule la position de hors-jeu de Mbappé. Une explication qui ne réjouit pas vraiment les champions du monde 2010 qui ne reviendront plus dans la partie, notamment grâce à un Hugo Lloris époustouflant dans les derniers instants. 

Adaptation éclair pour Benzema

Le retour de Karim Benzema en équipe de France pour l’Euro 2020 a fait parler, beaucoup parler en France, et pas forcément au niveau sportif. De ce côté-là, celui qui n’avait plus porté la vareuse des bleus depuis 2015, a parfaitement réussi son retour. Si la France est passée à côté de son Euro, le joueur de 33 ans avait été le seul à se distinguer en marquant 4 buts. En 11 rencontres depuis son retour, il a compilé 6 réalisations et 2 passes décisives. 

Mais le joueur du Real Madrid, que certains voient Ballon d’Or, apporte surtout du leadership à cette équipe de France. "Le retour de Karim a été un élément important pour l’équipe de France, même si cela demande encore quelques accords sur le terrain" expliquait le capitaine Hugo Lloris avant d’affronter l’Espagne dans Le Monde. Ce premier trophée avec les Bleus n’a pas rassasié Benzema comme il l’a dit sur M6 après cette finale. "Je vais profiter de ce trophée, et petit à petit on va se qualifier pour la Coupe du monde et aller la chercher !"