Que devient Jim Carrey depuis ses incontournables comédies ?

Ce samedi soir, Club RTL diffusera ‘Menteur, Menteur’. L’occasion pour Proximus Pickx de revenir sur le parcours hors-normes de Jim Carrey et sur son style incomparable.

Les années 90 et l’humour burlesque

Âgé aujourd’hui de 59 ans, l’acteur canadien aux mimiques inimitables n’a pas cessé de nous faire rire tout au long de sa carrière. Son humour et son sens de l’imitation hors du commun nous auront tant fait sourire que pleurer ! Car oui, l’absurde peut parfois émouvoir. En 1994, Jim Carrey se fait connaitre de façon fulgurante avec ‘Ace Ventura, détective pour chiens et chats’, ‘The Mask’ ou encore 'Dumb and Dumber’. L’année d’après, il continue avec ‘Batman Forever’ et ‘Ace Ventura en Afrique’. Vient ensuite l’excellent ‘Menteur,Menteur’ en 1997.

Ses grimaces et sa gestuelle hilarante ont marqué toute une génération et sont devenus une véritable marque de fabrique. Tout le monde se souvient en particulier de ce personnage au visage vert dans ‘The Mask’. Il sera d’ailleurs récompensé d’un Golden Globe pour son rôle.

'Menteur menteur'

‘Menteur menteur’ lui aura également valu une seconde nomination au Golden Globe. Ce film raconte l’histoire de Fletcher Reed, un avocat renommé qui a fondé sa carrière sur son talent incomparable pour le mensonge. Le jour de son anniversaire, son fils de 5 ans, Max, fait un voeu au moment de souffler ses bougies : que son père ne dise pas un seul mensonge pendant 24 heures. Le voeux de Max se réalise, mettant son père dans une situation plutôt embarrassante...

Retrouvez ‘Menteur menteur’ ce samedi à 18h25 sur Club RTL, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Un nouvelle facette

Jim Carrey ne voulant pas s’arrêter à cette image absurde et décalée, décide d’incarner des rôles plus dramatiques entre 1998 et 2004. Dans ce registre, il joue de très beaux rôles où il livre des performances plus intimes et personnelles. Cette nouvelle facette étonnante et touchante de l’acteur lui vaut d’excellentes critiques.

Trois films en particulier montreront ce côté touchant de l’acteur : ‘The Truman Show’, ‘Man on the Moon’ et ‘Eternal Sunshine of the Spotless Mind’. Les deux premiers vaudront à Jim Carrey deux Golden Globes et le troisième un nomination aux BAFTA.

Dans les années 2000, il n’oublie pas pour autant son style de prédilection. On le retrouve dans les comédies populaires ‘Fous d’Irène’, ‘Le Grinch’, ‘Bruce tout-puissant’, ’Braqueurs amateurs’ et ‘Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire’.

Des hauts et des bas

Le comédien conclut la décennie en s’essayant au cinéma d’animation (‘Horton’) et au thriller psychologique (‘Le Nombre 23’), sans oublier son premier amour pour autant : la comédie. Si en 2009, il déjoue les attentes avec son rôle d’escroc gay dans ‘I Love You Philip Morris’, aucune surprise de taille ne s’est présentée dans sa filmographie des années 2010.

En 2013, il connait son premier vrai échec commercial avec ‘L’incroyable Burt Wonderstone’, suivi de ‘Kick-Ass 2’. Il préfère se désolidariser de ce dernier en raison de la violence liée au film. Il joue également dans la suite ‘Dumb and Dumber 2’ où les critiques sont mauvaises mais le film connaît un large succès commercial. De façon générale, il se fait plus discret et joue dans des films destinés à une audience plus familiale.

Retour sur le devant de la scène

En 2018, il revient sur le devant de la scène avec la série télévisée ‘Kidding’ dans le rôle principal. Marionnettiste et conteur pour enfant, il est contraint de faire face à la réalité de ses problèmes familiaux. On y retrouve cette facette dramatique de l’acteur. Sa prestation lui vaudra une nomination aux Golden Globes.

Plus récemment, son rôle de Dr Robotnik dans l’adaptation du jeux vidéo Sonic l’a poussé encore un peu plus sur le devant de la scène. Le film a rencontré un grand succès au box-office et une suite est attendue. Ces films signent-t-ils le grand retour de Jim Carrey au cinéma ? On l’espère de tout coeur !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top