Jeudi prochain, les Diables Rouges jouent contre la France leur demi-finale de Nations League. Un match important au cours duquel on pourrait voir Alexis Saelemaekers titulaire, lui qui a gagné des points lors des derniers matchs. Et ça tombe bien, car il permet aux Belges de varier leur jeu.
Belges et Français ont un œuf à peler depuis la demi-finale perdue par les Diables à la Coupe du Monde 2018. D’un côté, les Belges regrettent de ne pas avoir pu atteindre la finale face à un adversaire qu’ils ont dominé une partie de la rencontre, et de l’autre les Français n’hésitent jamais à rappeler ce douloureux résultat en parlant du seum belge.
 
Pour éviter à notre pays de nouvelles moqueries, la victoire sera nécessaire. Et pour y arriver, il faudra se montrer solide et développer un jeu moins stéréotypé qu’en 2018. A l’époque, la France n’avait eu aucune difficulté à nous bloquer grâce à sa solide défense. Mais pour cela, Roberto Martinez dispose d’une nouvelle arme : Alexis Saelemaekers.
 
Profondeur et course dans l’axe
 
Contre l’Estonie et la Biélorussie, Roberto Martinez avait décidé de titulariser le joueur de l’AC Milan sur le flanc droit, habituellement réservé à Thomas Meunier ou Timothy Castagne. Une position qui convient parfaitement à Saelemaekers, lui qui combine aussi bien le travail défensif qu’offensif. Mais dans le système de Martinez, ce sont surtout ses qualités offensives qui offrent plus de variétés.
 
On le sait, Thomas Meunier aime énormément déborder et centrer. Un style qui correspond aussi à Saelemaekers. Mais l’ancien Anderlechtois est un peu plus rapide que le joueur de Dortmund et dispose d’une qualité de passe supérieure également. Là où Meunier tend souvent à rester sur son flanc, Saelemaekers est capable de rentrer dans l’axe de manière vive.
 
Bonne entente avec Trossard
 
Cette manière de jouer se combine bien avec celle de Leandro Trossard qui peut faire… la même chose. Là où avant on avait Mertens qui plongeait dans l’axe et Meunier sur le flanc, le duo Trossard-Saelemaekers permet de varier les courses des joueurs et donc d’embêter le travail défensif des adversaires. Sur un match entier, cela devient usant pour eux. Les deux derniers matchs que les deux joueurs ont joué ensemble ont été très positifs.
 
Il faudra toutefois faire attention à ne pas se jeter aveuglément à l’attaque car les Français disposent aussi de belles cartes sur leur flanc gauche, avec Théo Hernandez, Lemar, Coman et bien évidemment Mbappé.
 
Suivez la rencontre entre la Belgique et la France ce jeudi 7 octobre dès 19h50 sur RTL-TVI.