Ce week-end se sont joués les quarts-de-finale des European Masters. L’affiche des demi est donc connue : alors que la Karmine Corp (FR) affrontera BIG (ALL), les Misfits Premier seront confrontés aux Fnatic Rising.

C’est sans conteste la compétition de League of Legends la plus suivie du moment. Après la fin des saisons régulières dans les championnats domestiques et le couronnement des meilleures formations, ces dernières se sont retrouvées depuis deux semaines pour les European Masters.

Ce week-end se jouaient les quarts-de-finale de la compétition. Dans la première manche de ces derniers, Fnatic Rising, équipe académique de la structure éponyme, s’est imposée face aux Espagnols de Movistar Riders, sécurisant au passage le premier ticket pour les demi-finales.

Ils furent rejoints vendredi soir par BIG, qui n’a laissé aucune chance à PDW, dernier espoir de la Pologne. L’équipe avait atteint la deuxième place du groupe B, réputé comme le plus simple des quatre, en totalisant cinq victoires pour une défaite.

L’Espagne en difficulté

Le sort de la France se jouait donc ce week-end, avec les rencontres de ses équipes Karmine Corp, champions en titre, et Misfits Premier, champions de France du segment estival.

Les premiers n’ont pas faibli face aux Espagnols de UCAM, l’équipe de l’Université catholique San Antonio de Murcia. C’est sur le score sans équivoque de 3-0 que les hommes du coach Striker, dont le Belge Raphaël “Targamas” Crabbé, ont écrasé la concurrence.

Le dernier quart, qui opposait l’autre écurie française aux Vodafone Giants, n’a pas déçu les fans. Après 4 manches, ce sont finalement les lapins de Misfits qui ont décroché le dernier ticket pour les demi-finales.

Contre toute attente, l’Espagne, pourtant sur-représentée dans la compétition, n’enverra donc aucune formation dans le carré final alors qu’elle comptait trois équipes en lice sur les huit qualifiées en quart-de-finale. C’est donc une situation historique qui survient dans la compétition. La France, en revanche fait carton, plein.

Il reste toujours une chance que la Belgique ramène un titre à la maison, en la personne de Targamas, évoluant dans le roster de la KCorp.