Balayé par les Pallieters au Lisp au terme d'une première mi-temps catastrophique, le RWDM est rentré dans le rang. Une première réponse à ceux qui se demandaient s'il fallait regarder vers le haut ou vers le bas du classement après un début de championnat encourageant?
 
Le RWDM était invaincu en trois journées. La gifle reçue des oeuvres du Lierse K. (4-1) a mis fin à ce brevet d'invincibilité.
 
Le RWDM avait la défense la plus solide de la série et elle a littéralement volé en éclats sous les coups de boutoirs du Lierse, en première mi-temps surtout, où la belle organisation défensive des troupes de Vincent Euvrard n'était plus qu'un lointain souvenir.
 
Le RWDM savait qu'il faillait se méfier de l'attaque lierroise, une des plus fringante de la D1B et ce match de gala a permis à Limbombe, Laes, Adbdallah, Yagan et consorts de devenir la meilleure division offensive de la série avec 9 buts inscrits.
 
Bref, le RWDM est tombé de très haut, dimanche après-midi, et redescend à la cinquième place suite à cet off day total. Après deux nuls encourageants en championnat et une qualification à Visé en Coupe de Belgique, le contraste était saisissant au Lisp.
 
Malgré une première titularisation de William Togui, l'attaque molenbeekoise était aux abonnés absents tandis que la défense dépassée, assistait impuissante au récital du Lierse. Passive, l'arrière garde des Coalisés se faisait prendre trop facilement sur le premier but inscrit par Abdallah, Le Joncour offrait ensuite le second but à Limbombe alors que Laes était étrangement seul sur le 3-0.
 
En désespoir de cause, Vincent Euvrard lançait Van den Bogaert, Nangis et Terki (à la place de Keita, hors sujet) en début de deuxième mi-temps, mais c'était inutile tant il semblait y avoir une classe d'écart en terme de talent et de motivation entre les deux équipes, dimanche.

"On doit maintenant la fermer, travailler très dur durant la semaine et se relever vendredi. Car une défaite ne dit pas tout sur une équipe. C'est plutôt la façon dont tu réagis après une défaite qui t'identifie", disait Vincent Euvrard après la rencontre.
 
Trop sûr de lui, trop désorganisé, trop mou, plombé par les erreurs individuelles, le RWDM est retombé dans certains travers de la saison passée. Il doit une fameuse revanche à ses nombreux supporters qui s'étaient déplacés Chaussée du Lisp. Et ce ne sera pas simple car, vendredi, en ouverture de la cinquième journée, les Molenbeekois accueillent Waasland-Beveren au Machtens.

Une nouvelle marche sur laquelle le RWDM ne devra pas trébucher, sous peine de passer une saison à batailler dans la deuxième moitié du classement.