Depuis son arrivée à Chelsea en 2016, Michy Batshuayi a toutes les peines du monde à s’imposer comme titulaire. Cette saison, le Diable est prêté pour la 5e fois par les Blues. Cette fois, c’est en Turquie, à Besiktas, qu’il va tenter de montrer ses qualités.
Tout le monde connait les qualités de finisseur de Michy Batshuayi. Le Bruxellois n’est pas du genre à avoir besoin de 36 occasions pour mettre le ballon au fond des filets. Mais le problème, c’est que le temps de jeu de l’attaquant est souvent très réduit. A Chelsea, malgré 25 buts en 77 matchs depuis son arrivée en 2016, il n’a jamais su s’ériger en joueur important de l’équipe. Les Blues l’ont tour à tour prêté à Dortmund, Valence et Crystal Palace.
 
Cette année, un nouveau prêt pour Batshuayi et direction la Turquie. Batsman a été loué au club stambouliote de Besiktas avec l’espérance qu’il puisse enfin s’imposer durant toute une saison, histoire de montrer qu’il peut être un vrai titulaire en puissance et pas juste un joker de luxe. Le Diable devra également le montrer en Champions League, à commencer ce soir à 18h45 contre Dortmund.
 
Une ambiance qui lui convient ?
 
Lors de son dernier prêt à Crystal Palace, Michy Batshuayi n’a disputé que 20 rencontres pour à peine 2 petits buts. Une saison pourrie. Cela n’a pas empêché Besiktas de croire en lui. Mais contrairement aux Londoniens, les Turcs ont un argument qui pourrait aider le Belge à se développer : l’ambiance du stade.
 
Aux côtés de Fenerbahce et Galatasary, Besiktas fait partie de la triade dominatrice du football turc et stambouliote. Et comme ses deux rivaux, le club a pour lui des supporters particulièrement fervents qui savent mettre une ambiance extraordinaire à leur Vodafone Park.
 
Pourquoi cela peut-il convenir à Batshuayi ? Le joueur est un garçon qui marche au mental, et qui se surpasse pour le plaisir des supporters plus peut-être que pour le sien. Ce n’est pas un hasard si c’est au Standard, à Marseille et à Dortmund où il a été le plus performant. L’ambiance dans ces clubs est chaude et le joueur en joue. Un jeu avec le public qui mène à une émulation positive et énergique. Si le public est chaud, Michy est chaud.
 
Ne plus trainer
 
Dans un peu moins d’un mois, Michy Batshuayi aura déjà 28 ans. L’attaquant arrive dans ses meilleures années, en théorie. Autant dire que pour lui, il n’est plus temps de trainer et d’enfin se poser comme titulaire indiscutable dans un club. A Chelsea, ou ailleurs. Sans quoi, l’impression que le joueur n’aura pas su exploiter la pleine mesure de son talent restera vivace longtemps après la fin de sa carrière.
 
A un peu plus d’un an du mondial au Qatar, où la Belgique à de très, très, très grandes chances d’y être (il faudrait une véritable catastrophe pour ne pas que les Diables valident leur ticket), c’est aussi important pour le joueur mais aussi l’équipe nationale accumule du temps de jeu, de la confiance et des buts.
 
Suivez Besiktas - Dortmund ce mercredi en direct et en exclusivité sur Pickx+ Sports 2 disponible dans le forfait All Sports de Proximus.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.