Le 14 août 2020, Barça et Bayern s’affrontaient en quart de finale de la Champions League. Les Bavarois ont atomisé leur adversaire, le plongeant dans une crise sans précédent. Un peu plus d’un an plus tard, ils se retrouvent.
C’est un match qui restera à tout jamais dans l’Histoire. Pas tant pour le score, déjà exceptionnel en soi (2-8), que pour les conséquences qu’il aura eu sur le foot européen. Car si le Bayern a, ce soir du 14 août 2020, montré qu’il était LE candidat au titre en Champions League, le Barça a surtout montré que son heure de gloire était terminée et que la crise traversée était plus profonde que jamais.
 
Personne ne pouvait imaginer tout ce qui allait se passer à l’issue de cette rencontre incroyable qui avait vu les Bavarois se promener et humilier le géant espagnol. Un an plus tard, alors que les deux équipes doivent s’affronter dans le cadre des poules de l’édition 2021-2022 de la compétition, on ressent encore les effets de l’onde de choc.
 
Rupture entre Messi et le Barça
 
Déjà à l’époque, l’avenir de Lionel Messi au Barça s’écrivait au conditionnel. Le joueur rechignait à prolonger à un an de la fin de son contrat. On sentait que le joueur se posait des questions sur la suite à donner à sa carrière, mais ce résultat, une humiliation encore pire pour lui, a terminé de miner les envies catalanes de l’Argentin.
 
Le 24 août, Leo Messi envoyait un courrier officiel au président du Barça, Josep Bartomeu, afin d’activer la clause de son contrat lui permettant de partir libre. C’était clair, Messi ne voulait plus jouer à Barcelone. Le Barça refusait de lui accorder sa liberté, arguant que la clause devait être activée avant la fin de la saison, qui était normalement prévue le 10 juin 2020. Messi, de son côté, estimait qu’à cause de la pandémie de covid-19 et du report des matchs de fin de saison de quelques mois, la clause devait elle-même être repoussée au 30 août 2020.
 
Le joueur était finalement resté la dernière année de son contrat, mais là encore, aucun accord n’avait pu être trouvé pour une prolongation de la Pulga. Cet été, Messi a finalement filé au PSG, libre comme l’air. En 2020, c’est City qui était le plus actif pour faire signer l’Argentin. Un an plus tard, les Parisiens en ont profité pour réaliser un mercato XXL.
 
Grande lessive
 
Alors que le Bayern a remporté la C1 2020 et poursuivi sur des bases solides la saison suivante en championnat, le Barça a utilisé cette défaite comme argument pour se séparer de nombreux joueurs emblématiques, dont un certain Luis Suarez. L’Uruguayen, accusé de ne plus être à niveau, a été cédé à l’Atlético Madrid. Arthur, Arturo Vida, Rakitic ou encore Semedo et Rafinha avaient également dû plier bagage. Même le président, Bartomeu, a fini par quitter le club, poussé dehors par les socios qui lui ont préféré Joan Laporta (lequel n’a pas été capable de conserver Messi).
 
Cette grande lessive a en revanche permis l’éclosion de plusieurs jeunes tels que Mingueza, Fati, Puig ou Trincão. Le Barça n’a pas décroché le titre mais a tout de même soulevé la Copa del Rey. Avant de se refaire une santé en Champions League, en commençant par le Bayern ce mardi à 21h ? C’est très certainement ce que beaucoup espèrent au club.
 
Suivez la Champions League tout au long de la saison sur les chaînes Pickx+ Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus.
 

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.