Le 14 octobre 2009, la Belgique affrontait l’Estonie en match de qualification pour la Coupe du monde 2010. Cette dernière rencontre n’avait plus d’enjeu, car la messe était dite pour les deux équipes, plus capables d’accrocher une des deux places qualificatives. Et à Tallinn, l’Estonie a infligé à notre pays une surprenante et cinglante défaite. 

C’est un souvenir qui nous rappelle une époque douloureuse pour le football belge. Avant les années 2010, notre équipe était très loin de ce qu’elle est aujourd’hui. On vous parle d’un temps où les soubresauts de la génération dorée se faisaient à peine sentir… 

En 2009, la Belgique courait encore derrière une première participation à un grand tournoi depuis le Mondial 2002. Et justement, la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud était en ligne de mire. Les éliminatoires avaient plutôt bien commencé, notre équipe grappillant 7 points sur 9 en battant l’Estonie (3-2) et l’Arménie (2-0) et en partageant avec la Turquie (1-1). Mieux encore, nos Belges furent même à un doigt de l’exploit face à l’Espagne au Stade Roi Baudouin. Héroïques, ils ont cru tenir le match nul après qu’Iniesta ait répondu à Wesley Sonck. Mais l’infernal David Villa est venu anéantir leurs espoirs à la 86e minute (1-2).

Cette défaite de justesse a-t-elle porté un coup au moral des Belges? Il faut croire que oui, car ils ont ensuite aligné quatre échecs de rang. La nomination en cours de route de Dick Advocaat au poste d’entraîneur, en lieu et place de René Vandereycken, n’y a pas changé grand-chose. Dans un avant-dernier sursaut, les Diables ont battu la Turquie grâce à un doublé d’Emile Mpenza. Mais cela ne suffira pas: nos chances de qualification pour l’Afrique du Sud étaient d’ores et déjà envolées. 

Des noms connus et moins connus

Restait donc un dernier match à jouer, sans enjeu, contre l’Estonie, elle aussi déjà condamnée. Pour cette ultime sortie, Dick Advocaat alignait un onze de base dont les noms vous diront évidemment quelque chose. Dans les cages, le sélectionneur optait pour Logan Bailly. En défense, Daniel Van Buyten occupait déjà la charnière centrale avec Nicolas Lombaerts, tandis que Gill Swerts et Thomas Vermaelen tenaient les flancs. Jan Vertonghen était positionné ... au milieu, aux côtés de son inséparable comparse Mousa Dembélé (même s'il tenait un rôle bien plus offensif). Devant, on retrouvait Emile Mpenza et Kevin Mirallas

D’autres joueurs, par contre, sont moins restés dans les mémoires, comme Gaby Mudingayi ou Roland Lamah, eux aussi titulaires ce soir-là. Mais sur le banc, un certain Eden Hazard, âgé d’à peine 18 ans, attendait encore son heure… 

Incapables de se mettre en jambes à Tallinn, les Belges laissent l’Estonie, 114e nation FIFA, prendre le match en main. Une domination concrétisée à la 30e minute, lorsque Raio Piroja propulse une tête dans le petit filet. À la pause, Advocaat et son adjoint, Marc Wilmots, ne trouvent pas de solution. La Belgique, complètement perdue, encaisse un second but à la 67e minute: Konstantin Vassiljev trompe Bailly, abandonné par sa défense.

Une seule victoire en six matchs

Terminant sur une médiocre défaite, la Belgique sait alors qu’elle a encore du pain sur la planche. D’autant qu’il faut déjà se tourner vers la prochaine échéance, à savoir les qualifications pour l’Euro 2012… Heureusement, la génération dorée frappe doucement à la porte, et les malheurs belges laisseront bientôt place à la plus grande page de l’histoire de notre équipe de football.

Cette victoire en 2009 est, à ce jour, la seule jamais remportée par l’Estonie contre notre pays en six confrontations. Et depuis lors, les Diables Rouges ont remis les pendules à l’heure. En 2016, ils n’ont fait qu’une bouchée de leur adversaire, en s’imposant 8-1 au Stade Roi Baudouin!

Suivez les matchs des Diables Rouges face à l'Estonie (jeudi 2 septembre, 20h25), la République tchèque (dimanche 5 septembre, 20h20) et le Belarus (mercredi 8 septembre, 20h20) en direct sur La Une ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !