One day, one goal : Oleg Blokhine ponctue une superbe action collective face à l’Atletico Madrid

Oleg Blokhine, c’est le doux nom d'une légende du football qui va sans doute parler aux plus anciens. En 1986, il va inscrire un magnifique but en finale de Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe.

Pour faire simple et parler aux plus jeunes : Oleg Blokhine est considéré comme l'un des meilleurs footballeurs de l'histoire de l'Union soviétique. Attaquant de grande classe, il remporte notamment le Ballon d’Or récompensant le meilleur footballeur européen en 1975 devant Franz Beckenbauer et Johan Cruyff, excusez du peu.

A seulement 23 ans, il est le deuxième joueur soviétique après le gardien Lev Yachine à décrocher ce trophée. Il reste également pour le moment le meilleur buteur de l’histoire du Dynamo Kiev, un club où il évolue durant près de 20 ans. 

Surdoué du ballon rond

Blokhine est né à Kiev en 1952 et rejoint le rang du Dynamo en 1969. Il fait office de petit génie dans le monde du ballon rond et rejoint la sélection de l’Union Soviétique avant l’âge de 20 ans. Il enchaîne très vite son premier grand tournoi, lors des Jeux olympiques de Munich. Il inscrit six buts et est l’un des grands artisans de la médaille de bronze décroché par l’URSS. Il obtient le même résultat quatre ans plus tard. 

Il dispute 112 matches avec le maillot rouge de la sélection pour un total de 42 buts. Au niveau des clubs, il passe la majeure partie de sa carrière au Dynamo Kiev avec qui il remporte 8 titres de Champion d'URSS et 5 Coupes d'URSS. Il y dispute 432 matchs et marque 211 buts. Il s’illustre également sur la scène européenne avec une Supercoupe d’Europe en 1975 et deux Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe en 1975 et en 1986.

Humiliation pour l’Atletico

Ce dernier titre, la légende Blokhine l’obtient au stade de Gerland à Lyon en battant l’Atlético Madrid le 2 mai 1986. Ce soir-là, l'équipe dirigée par Luis Aragones, redoutable en contre-attaque, allait être prise à son propre jeu par l’équipe ukrainienne. Dès la 5ème minute de jeu, Zavarov ouvre le score. 

En fin de match, Blokhine va venir ponctuer une magnifique action collective initiée par le Dynamo. En trois passes, le ballon se retrouve dans les pieds de l’attaquant qui va tromper Ubaldo Fillol d’un joli lob. Yevtushenko termine le travail quelques instants plus tard pour offrir ce trophée à l’armada ukrainienne.

Une légende en Ukraine

Déjà considéré comme une légende après sa carrière de joueur, Oleg Blokhine va le devenir pour tout un peuple aussi comme entraineur. Il est nommé entraîneur de la sélection ukrainienne en 2003 après plusieurs piges dans des clubs en Grèce. Il va tout simplement écrire la plus belle page de l’histoire de la Sbirna. 

L’Ukraine, avec le ballon d’or Andriy Chevtchenko, se qualifie pour la première fois de son histoire pour la Coupe du monde, en 2006 en Allemagne. Après un lourd revers face à l’Espagne, les hommes de Blokhine battent ensuite l’Arabie saoudite et la Tunisie pour se hisser en huitième de finale où ils éliminent la Suisse aux tirs au but. Mais l’Ukraine doit s’incliner en quart 3-0 face à l’Italie, future championne du monde. Il entraine ensuite brièvement le FK Moscou, la sélection ukrainienne et le Dynamo Kiev où il est démis de ses fonctions en 2014. 

Le but de Blokhine face à l'Atlético Madrid est à découvrir ci-dessous.

Fan de notre série ? Retrouvez le boulet de canon de Hasselbaink face à Manchester United

 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top