La Belgique ira-t-elle chercher une médaille au jumping par équipe, ce samedi ? Nos cavaliers ont en tout cas signé une très belle performance en qualifs, en terminant deuxièmes.
Après les résultats mi-figue, mi-raisin du concours individuel du jumping, les cavaliers belges se présentaient au concours par équipe avec de belles ambitions. Mais avant de rêver à une médaille, il fallait d’abord terminer dans les 10 premiers pour se qualifier en finale. L’équipe belge se présentait au départ sans Niels Bruynsneels, dont le cheval souffrant (il a perdu un fer lors de l’échauffement de la finale individuelle) ne lui permettait pas de s’aligner. C’est donc Pieter Devos qui le remplaçait.
 
L’Irlande se troue, Devos et Guery assurent
 
20 nations se disputaient les 10 places pour la finale, qui aura lieu ce samedi. Une finale qui se fera sans l’Irlande, pourtant l’une des grandes favorites de ce jumping par équipe. Le premier cavalier au trèfle, Shane Sweetman, a pris le maximum de points de pénalité quand son cheval a chuté. Des pénalités qui enlevaient toutes chances à l’Irlande de rejoindre la finale.
 
De son côté, Pieter Devos réalisait un quasi sans faute. Son cheval et lui ne faisaient chuter aucune barre mais terminaient leur parcours en dépassant légèrement le temps imparti, récoltant donc 1 petit point de pénalité. Dans la deuxième salve, Jérôme Guery a réalisé également un parcours parfait, ne prenant qu’un point pour temps dépassé. Aux deux-tiers de l’épreuve, la Belgique était troisième, avec 17 points d’avance sur le 11e. Il fallait donc une catastrophe pour ne pas voir la Belgique rejoindre la finale.
 
Grégory Wathelet ne force pas
 
Alors que la Suède réalisait le sans faute parfait avec 0 point, c’est la Belgique qui décrochait la seconde place qualificative. Nos cavaliers ont terminé avec 4 points de pénalité puisque Grégory Wathelet a fini son parcours un peu trop lentement, écopant de 2 points supplémentaires.
 
Rien d’inquiétant cependant car l’avance belge était telle que le cavalier de Clavier a réalisé un parcours sans stress, mettant son cheval en condition en vue de la finale de samedi. Un galop de confiance qui sera bien utile pour tenter d’aller chercher une médaille dans cet exercice pour la première fois depuis 1976 (bronze). La finale aura lieu ce samedi à partir de 12h heure belge.

Suivez les Jeux Olympiques d'été du 22 juillet au 8 août sur Tipik ou Eurosport, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !