Assurés d’une médaille, les Red Lions ne veulent que l’or à Tokyo

Sports |

L’équipe belge de hockey masculin s’est qualifiée pour la finale du tournoi olympique ce mardi. Elle a battu l’Inde au terme d’un match à suspense. Les Red Lions ne sont plus qu’à une marche de la médaille d’or tant espérée. Seule l’Australie peut encore les priver du titre.

De Proximus

Partager cet article

Ils y sont presque! Depuis trois ans, les Red Lions n’ont que cette échéance en tête: les JO 2020 (devenues 2021). Car l’or olympique est la seule couronne qui manque encore à leur palmarès. Et aujourd’hui, ils touchent le rêve du bout du stick. 

En demi-finale, nos compatriotes se sont fait peur. Après avoir ouvert le score, ils ont laissé l’Inde prendre l’avantage 2-1. Mais les Belges, on le sait, ont de l’expérience et du caractère. Ils ont progressivement repris le match en main pour remonter le retard puis prendre le large 4-2. John-John Domen, qui n’était pas de l’aventure de la Coupe du monde 2018, a profité de l’absence de gardien chez les Indiens pour sceller le score à 5-2. 

C’est donc une deuxième finale consécutive qui attend les Belges, après celle de Rio 2016 perdue contre l’Argentine. Seulement, cette fois, ils ne laisseront pas passer leur chance.

Hendrickx dans la poche

L’Australie, victorieuse de l’Allemagne dans l’autre demi-finale, sera leur ultime adversaire. Les champions olympiques de 2004 ont réussi un parcours identique à celui des Belges en poules: quatre succès et un partage. En quarts, ils avaient sorti les Pays-Bas, un autre cador.

La finale promet donc un duel au sommet entre les deux meilleures nations mondiales. L’historique des confrontations entre Belgique et Australie est très serré. Sur leurs cinq derniers matchs, notre pays s’est imposé trois fois, mais la dernière fois était en janvier 2020, soit il y a plus d’un an. Difficile donc de définir un favori pour cette finale.

Toutefois, la Belgique dispose d’une arme redoutable: Alexander Hendrickx. Le n°16 est le meilleur buteur du tournoi grâce à son efficacité sur penalty-corner. Notre pays a inscrit près de la moitié de ses buts (16 sur 34), dont 12 pour notre expert de l’exercice. C’est un énorme progrès pour les Red Lions, dont le pc était autrefois une faiblesse. Aujourd’hui, les Belges peuvent se reposer sur ce nouvel atout.

La maturité en plus

Mais attention, l’attaque n’est pas tout. À l’arrière, la Belgique a parfois eu tendance à tomber dans la nonchalance. Le gardien Vincent Vanasch, considéré comme l’un des meilleurs du monde, déteste se prendre des buts, mais il n’a pas été aidé par ses coéquipiers. En poules, les Red Lions ont laissé quelques espaces aux adversaires leur permettant de recoller au score, comme contre l’Afrique du Sud (victoire 9-4).

Par la suite, les Belges ont affiné les réglages puisqu’ils n’ont encaissé que trois buts en quarts et en demie. Et leur grande expérience leur a toujours permis de ne pas s’inquiéter, même en étant menés comme contre l’Inde. Cependant, nul besoin de préciser qu’il faudra éviter de laisser la moindre chance aux Australiens…

Les Red Lions abordent cette finale avec calme, car ils sont à leur place et ils savent ce qu’ils ont à faire. "La différence avec Rio, c’est qu’on pleurait après la demi-finale. Aujourd’hui, on est serein et on va tout faire pour avoir la médaille d’or. Le groupe a gagné cinq ans de maturité. On connaît nos forces et on cherche ce pc, car on a le meilleur tireur du monde. Tu sens qu’on est à seize gars au top de leur forme", a expliqué Florent Van Aubel.

Jeudi à 12h (heure belge), nos seize Red Lions monteront sur le terrain pour la dernière fois. Ils auront 60 minutes pour réussir leur pari et s’arroger le titre olympique. Ainsi, la boucle serait bouclée pour cette génération dorée du hockey belge. 

Suivez les Jeux Olympiques d'été du 22 juillet au 8 août sur Tipik ou Eurosport, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top