Les deux champions belges ont échoué dans leur quête d’une médaille ce mercredi, dans le contre-la-montre individuel. S’ils finissent à des places honorables, Wout Van Aert et Remco Evenepoel en espéraient certainement plus. Mais après une saison chargée pour l’un et perturbée pour l’autre, pouvaient-ils vraiment faire mieux?

Les drapeaux belges ne seront pas de sortie sur le podium du contre-la-montre à Tokyo. Notre nation nourrissait de grands espoirs, incarnés par Wout Van Aert et Remco Evenepoel. Les deux hommes sont très à l’aise dans l’exercice, en attestent leurs titres respectifs: double champion de Belgique pour le premier, vice-champion de Belgique et champion de Belgique juniors pour le second. 

Et pourtant, nos deux cyclistes n’ont accroché "que" les sixième et neuvième place ce mercredi matin sur le circuit du Fuji Speedway. Parti dans les premiers, Evenepoel avait pris la tête avec un chrono plus que correct. Mais les coureurs suivants l’ont petit à petit dépassé au classement. Van Aert, lui, s’est élancé plus tard. Si son début de parcours fut réussi, le Belge a ensuite connu une baisse de régime. Finalement, il n’a pas su lutter avec les autres cadors, et notamment un impressionnant Primoz Roglic, couronné d’or après avoir écrasé la concurrence.

Du positif pour Remco

Evenepoel avait depuis longtemps coché les JO 2021 dans son agenda. Le Belge avait une vraie carte à jouer, en contre-la-montre mais aussi dans la course en ligne. Malheureusement, sa chute au Tour de Lombardie, en août 2020, est venue contrecarrer ses plans. Le coureur de 21 ans a fait des efforts monumentaux pour récupérer au plus vite. Il a fait son retour sur le Giro, en mai dernier.  Mais un grand tour était peut-être une marche un peu trop haute, moins d’un an après son accident. Après une première semaine impressionnante, Evenepoel a fini par perdre ses forces. Surtout, une nouvelle chute, moins grave, l’a contraint à abandonner. 

Les courses suivantes furent plus prolifiques. Le jeune phénomène a remporté le Tour de Belgique avant de finir 3e du championnat national en juin. Le rendez-vous suivant était donc celui des Jeux. Mais même si l’envie restait grande, Evenepoel savait que ce serait difficile. Dès lors, sa 9e place au contre-la-montre n’est pas un si mauvais résultat. "En arrivant ici mon état de forme était toujours une grande question. J’ai eu des bonnes sensations dans les deux courses. Mais c’est clair que j’ai encore quelques pas à faire pour lutter à nouveau avec le vrai top. La saison est encore longue". Ce n’était donc pas encore son jour, mais le jeune Belge entrevoit déjà avec ambition les prochaines échéances. Et nul doute que celle de Paris 2024 est déjà dans un coin de sa tête.

Wout a tout donné

La déception est sans doute plus grande du côté de Wout Van Aert. Lui aussi pensait pouvoir titiller les sommets au chrono ce mercredi. Malheureusement, le champion de Belgique sur route a sans doute payé son incroyable première moitié de saison. Rappelons que notre compatriote est arrivé à Tokyo quelques jours à peine après avoir terminé le Tour de France. Sur la Grande Boucle, Van Aert n’a pas ménagé ses efforts, tant pour son équipe que pour lui-même. Il s’est même offert le luxe de remporter trois étapes. 

Auparavant, le natif d’Herentals avait disputé la saison de cyclo-cross en hiver, avant d’attaquer la route. Là aussi, il s’est distingué sur de nombreuses courses: victoire sur Gand-Wevelgem et sur l’Amstel Gold Race, ainsi que des places d’honneur sur Tirreno-Adriatico ou encore la Flèche brabançonne, entre autres. 

Autant dire que voir Van Aert avec autant d’énergie aux Jeux était un miracle. Et pourtant, le meilleur des Belges a encore fait très fort en allant chercher la médaille d’argent sur la course en ligne, samedi dernier! Toutefois, le contre-la-montre était sans doute l’épreuve de trop. "Ce n’était pas ma meilleure journée, je n’avais pas de très bonnes jambes. Dans la deuxième partie, j’ai presque eu des crampes dans la côte", a confié Van Aert après l’épreuve. "C’est dommage, mais j’ai déjà eu une très bonne médaille samedi donc je ne suis pas déçu. Cela reste un très grand moment dans ma carrière, je dois en profiter et être heureux. Il y a encore une semaine, je finissais le Tour de France avec trois victoires."