Défait par l’Union Saint-Gilloise en ouverture du championnat, le Sporting d’Anderlecht n’a pas rassuré ses supporters. L’équipe est clairement encore en chantier et il y a de quoi s’inquiéter fortement, que ce soit en défense ou en attaque.
Au Parc Astrid, on attendait surement autre chose de ce premier match contre l’Union Saint-Gilloise. A domicile, les Mauves ont dû courber l’échine face au promu avec une défaite 1-3 sur la feuille de route. Cela fait tache, assurément.
 
Sans enlever les mérites des Unionistes, qui ont livré un match solide, cet Anderlecht leur a facilité la tâche en multipliant les erreurs, que ce soit derrière (les deux premiers buts sont gentiment offerts) ou devant avec une ligne d’attaque assez faiblarde. Les saisons se suivent et se ressemblent à Anderlecht où Vincent Kompany a encore beaucoup de boulot.
 
Ligne défensive absente
 
Alors que Van Crombrugge retrouvait sa place dans les buts – avec le brassard de capitaine – le quatre arrière devant lui a beaucoup changé par rapport à la défunte saison. Ainsi, au coup d’envoi, on retrouvait, de droite à gauche, Sardella, Harwood-Bellis, Hoedt, Sergio Gomez. Quatre hommes qui n’ont pas du tout rassuré.
 
Sur le premier but, Sardella juge mal la trajectoire du ballon, laissant Lapoussin s’engouffrer sur le flanc, tandis qu’Harwood-Bellis et Hoedt avaient totalement délaissé le marquage des joueurs de l’Union. Sur le deuxième but, c’est Murillo – monté au jeu à la place de Sardella – qui calibrait mal une passe en retrait. Désorganisée, la défense a été roulée dans la farine et Undav plantait son second but de la soirée.
 
En plus des imprécisions et du manque de concentration, on peut rajouter un manque criant de vitesse dans l’axe de la défense. Harwood-Bellis et Hoedt ne sont pas les plus rapides du monde. C’est d’ailleurs ce qui avait refroidi le Club de Bruges avec le Néerlandais et l’une des principales raisons de sa non-venue dans la Venise du Nord. Visiblement, Vincent Kompany a estimé que ce n’était pas un problème…
 
Une attaque qui ne fait pas peur
 
Si l’an dernier Anderlecht pouvait compter sur Lukas Nmecha pour alimenter le marquoir, cette saison est différente. L’équipe ne dispose plus d’un attaquant à qui il ne faut pas 5 occasions pour marquer. Contre l’Union, Kompany alignait Thelin et Raman ensemble. Deux attaquants qui ne sont pas les plus fines gâchettes du monde. L’an dernier, le Suédois a facturé 9 buts en 21 matchs en Turquie alors que Raman n’en a mis que 2 en 25 matchs avec Schalke 04.
 
Contre l’Union, c’est Verschaeren, en venant de la deuxième ligne, qui a inscrit le seul but anderlechtois du match. Amuzu a lui trouvé le poteau. Mais avec 7 buts en 107 matchs avec les Mauves, difficile de parler d’un joueur sur qui on peut compter pour planter des goals.
 
Anderlecht devra donc transférer encore un vrai buteur pour espérer vivre une bonne saison. Vincent Kompany pourra peut-être faire marcher ses connexions avec Manchester City pour encore attirer un jeune Citizen à Bruxelles. Une solution qui reste un emplâtre sur une jambe de bois puisqu’il y a le risque, comme avec Nmecha, de n’en tirer aucun bénéfice sur le long terme. Certaines rumeurs évoquent une possible arrivée de Kevin Mirallas, un joueur qui a manqué de régularité ces dernières années…
 
Suivez Eupen – Anderlecht ce samedi à 20h45, ainsi que toute la Jupiler Pro League tout au long de la saison, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.