Ce que vous devez savoir sur Coco Chanel, la grande couturière

Coco Chanel est devenue une personnalité emblématique de la mode au XXe siècle. En 1999, elle a d’ailleurs été citée dans le magazine Time comme l’une des cent personnalités les plus marquantes du siècle dernier. Visionnaire et talentueuse, ‘Mademoiselle’ a bouleversé le style féminin. La Trois diffuse à partir de ce mardi 27 juillet une mini-série en deux parties sur la vie de la grande couturière française. Voici cinq choses à savoir sur elle.

L’orphelinat comme inspiration

Née sous le nom de Gabrielle Chasnel, la styliste a grandi dans un milieu défavorisé. À l’âge de 12 ans, la jeune fille est envoyée dans un orphelinat de Corrèze en France. Pendant ses six années en institut, elle développe son style. Elle y apprend la couture et s’inspire du lieu pour dessiner des vêtements aux lignes épurées et harmonieuses, aux couleurs neutres, le noir et blanc des habits des soeurs de l’abbaye et le beige comme la couleur des murs du bâtiment. Les ‘C’ entrelacés de son logo lui viendraient des vitraux de l’abbatiale. Cette vie austère lui donne le goût d’un style épuré et élégant. 

Mythomane

Gabrielle Chanel avait honte de sa vie et préférait raconter des mensonges sur celle-ci. Elle était née hors-mariage en 1883. Sa mère était décédée quand elle n’avait que 12 ans, après quoi Gabrielle et ses quatre frères et soeurs ont été abandonnés par leur père. Devant ses camarades, la jeune fille aimait raconter que son père était un aventurier ou un négociant en vins ayant fait fortune aux États-Unis.

La célèbre ‘Mademoiselle’ commençait elle-même à s’emmêler les pinceaux concernant les différentes versions de son enfance. En 2016, Henri Ponchon mène une véritable enquête sur l’enfance de l’icône. Coco Chanel disait être dans l’orphelinat à Aubazine, mais son nom ne figure dans aucun registre. En revanche, elle apparaît à Thiers, chez une de ses cousines où elle travaillait comme bonne d’enfant et domestique. Une réalité malheureuse qui ne l’aidait pas à construire sa légende. Elle invente alors de toutes pièces son histoire. 

L’origine du nom Coco Chanel

À 24 ans, elle ne veut pas tomber dans l’anonymat comme ses amies couturières. Elle rêve de bien plus, de gloire, d’intégrer la haute société, de sortir de cette vie austère qu’elle mène. Pour ce faire, elle fréquente le ‘Grand café’ puis la ‘Rotonde’ en compagnie des officiers du 10e régiment de chasseurs à cheval. Dans ce café-concert, elle se lance et pousse la chansonnette. Elle rêve d’une carrière d’actrice-chanteuse de Broadway. Son public la surnomme ‘Coco’ parce qu’elle chante souvent ‘Qui qu’a vu Coco dans l’Trocadéro?’

La mère du ‘sportswear’ féminin

C’est notamment grâce à son premier amant, le riche Étienne Balsan, que la jeune femme apprend à monter à cheval. Ne voulant pas se conformer à monter en amazone à cause de sa robe, elle porte un pantalon. Il s’agit de sa première révolution vestimentaire. Sa volonté est que les femmes se sentent à l’aise dans leur vêtement au quotidien. "Elle veut libérer le corps des femmes".

La créatrice raccourcit les jupes, ce qui est bien plus pratique pour marcher, et coupe ses cheveux pour ne plus en être encombrée.  Elle supprime la ‘taille’ marquée par des corsets trop étouffants pour des modèles de robes droits. La maille devient sa matière préférée. Elle retravaille le tricot utilisé pour des sous-vêtements masculins et les bonnets. En même temps confortable et élégante, elle confectionne sa première robe sport en jersey. "En inventant le jersey, je libérais le corps, j’abandonnais la taille, je figurais une silhouette neuve ", disait Gabrielle Chanel. Une "silhouette neuve" que les femmes s’efforçaient d’avoir à l’époque en voulant être "maigres comme Coco"

La mode de la peau bronzée

À une époque où la pâleur était synonyme d’aristocratie, Coco Chanel bouleverse une nouvelle fois les codes de beauté féminine. En 1920, la créatrice lance la mode des peaux bronzées à son insu. En vacances à la Côte d’Azur, la dame avait attrapé un coup de soleil. Elle était tellement influente que toutes les femmes qui l’admiraient ont fini par s’exposer au soleil cet été-là afin de lui ressembler. Plus qu’une "influenceuse", elle incarnait cette nouvelle féminité, moderne, libre et indépendante de tous les stigmates d’antan.

Regardez la mini-série ‘Coco Chanel’ le 27 juillet et le 3 août à 20h35 sur La Trois ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top