Le Danemark affronte ce soir l’Angleterre pour une place en finale de l’Euro 2020. Avec les siens, le gardien Kasper Schmeichel tentera de réitérer l’exploit de ses aînés, vainqueurs du championnat d’Europe en 1992. À l’époque, c’était son père Peter qui était dans les cages. Ce dernier estime aujourd'hui que son fils est prêt pour ce défi. 

Le football danois est en train de revivre une page complètement folle de son histoire. Passés par une multitude d’émotions, les coéquipiers de Simon Kjaer s’apprêtent à affronter l’Angleterre en demi-finale de l’Euro 2020, alors que personne ne les attendait à un tel niveau. Le destin de cette sélection au coeur vaillant n’est évidemment pas sans rappeler celui d’une ancienne génération danoise, celle des années 1990. 

En 1992, le Danemark n’est pas qualifié pour l’Euro. Mais à l’aube de la compétition, la Yougoslavie est exclue, car en proie à une guerre interne. Les Danois sont alors repêchés en dernière minute. Exemptés de toute pression, la sélection nordique fait des merveilles et surprend son monde en passant les marches une par une. Finalement, le Danemark remportera le championnat d’Europe, décrochant ce qui reste aujourd’hui son unique trophée majeur. 

Tel père, tel fils

Le Danemark de 2020 est désormais à deux matchs de rééditer l’exploit. Le prochain obstacle sur sa route est l’Angleterre, un pays bien connu par le gardien Kasper Schmeichel. Ce dernier défend les cages de Leicester City, en Premier League, et fréquente à ce titre bon nombre de joueurs anglais. Il est, en outre, l’un des éléments phares de la sélection danoise. 

Kasper Schmeichel possède également un impressionnant héritage. Il n’est autre que le fils de Peter, l’un des plus grands gardiens de l’histoire de son pays, et qui était évidemment du voyage à l’Euro 1992. Peter Schmeichel fut d’ailleurs le héros de la demi-finale contre les Pays-Bas. Lors de la séance de tirs au but, il a stoppé la tentative du Ballon d’or, Marco Van Basten, offrant la victoire aux siens.

Cette année, l’ancien gardien observe avec fierté le parcours de son fils et de son pays au championnat d’Europe. Selon lui, la possibilité que la demi-finale contre les Three Lions se règle aux tirs au but est bien réelle. Et dans une telle hypothèse, il assure que son fils sera prêt.

Un nouveau défi 

"Je suis sûr qu'il ressent la même chose que moi, qu’il voit cela comme un nouveau défi", a expliqué Peter Schmeichel. En tant que gardien, "vous devez y faire face, car cela fait partie du job que vous avez choisi de faire. Vous savez à quel point c'est important, mais, au final, vous ne pouvez pas tout faire. Il sera préparé à cela", a-t-il ajouté.

Ce mercredi soir, Kasper Schmeichel se retrouvera peut-être dans la même situation que son père, 29 ans plus tôt. Pourra-t-il s’interposer devant un envoi décisif de la star anglaise Harry Kane? En tout cas, papa Peter sera derrière son écran, sans trop de nervosité, il l’assure. "J’ai appris à être confiant dans le fait qu’il est assez bon pour être là, et donc je n’ai pas de raison d’être plus stressé parce qu’il est sur le terrain".

Suivez la demi-finale de l'Euro 2020 entre l’Angleterre et le Danemark à partir de 20h50 ce mercredi 7 juillet sur Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience interactive de Proximus Pickx.