Quelques interrogations subsistent chez les Belges avant le match contre l'Italie. Kevin De Bruyne et Eden Hazard seront-ils en forme pour les quarts de finale de l’Euro? Si ce n'est pas le cas, la question se pose de savoir qui les remplacera. Dries Mertens a été préféré lors du match d'ouverture contre la Russie, mais il a montré qu'il n'était pas en forme pour ce Championnat d’Europe.

Kevin de Bruyne avec des problèmes de cheville et Eden Hazard avec une blessure musculaire... La bonne nouvelle est qu'ils n'ont subi aucun dommage structurel lors du choc contre le Portugal, a révélé le sélectionneur national Roberto Martinez. Mais les remettre en forme pour le coup d'envoi contre l'Italie sera une autre affaire. "Le temps est compté, mais nous ferons de notre mieux. Les chances sont de 50-50. Nous allons profiter de chaque jour pour les préparer."

Dans le pire des cas, les Belges devront donc aborder le match de vendredi sans Hazard et De Bruyne. Cela pourrait signifier une répétition du premier match de cet Euro contre la Russie. L'entraîneur Martinez a commencé avec Yannick Carrasco à gauche et Dries Mertens à droite. Mais ce dernier n'est plus vraiment dans les premiers choix.

Hors de forme

Dries Mertens est hors de forme. Mertens a perdu beaucoup de son éclat cette saison et a passé plus de temps sur le banc de son équipe de Naples qu'il ne l'aurait souhaité. Pour illustrer : lors des six derniers matches de Serie A, Mertens n'a pas décroché de place dans l'équipe de départ. Ce qu'il montre à cet Euro pour l'instant, est clairement la continuité de sa moins bonne saison.

Avant même le début du championnat d'Europe, la question s'est posée de savoir si Mertens devait être titularisé contre la Russie. Jérémy Doku s'est montré plus enthousiaste lors des matches de préparation. Pourtant, c'est Mertens qui a commencé afin d’éviter de créer un "sentiment désagréable" au sein du groupe, comme l'ont dit les analystes belges. Reste à savoir si Martinez continuera dans cette voie contre l'Italie, le deuxième pays le plus important pour Mertens.  

Ne faites pas encore une croix dessus

Le fait que la discussion ci-dessus ait lieu signifie que Mertens commence à perdre quelques plumes de son statut de chouchou du public. Pourtant, il peut encore compter sur un grand nombre de soutiens. "Nous ne devons pas douter de Dries", a déclaré l'ancien entraîneur de l'équipe nationale Georges Leekens à HLN. "Il a peut-être l'air un peu moins frais, vous ne m'entendrez pas le nier. Mais c'est un joueur qui peut exploser à tout moment. C'est un type de joueur qui peut nous mener loin. Alors ne l'éliminez pas encore."

En effet, Mertens, qui a accessoirement atteint sa 100e sélection avec la Belgique contre le Danemark, a déjà été décisif pour les Diables Rouges lors d'une phase finale d'un tournoi majeur. C'est Mertens qui a donné la victoire à la Belgique contre l'Algérie lors de la Coupe du monde 2014. Et lors de la dernière Coupe du monde en Russie, il a également marqué le premier but contre le Panama. À lui de prouver ces prochains jours qu'il a encore le talent pour pouvoir éventuellement reprendre la place de De Bruyne.

Suivez les matchs de l'Euro sur La Une et Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience intéractive de Proximus Pickx.

Le programme des quarts de finale de ce vendredi 2 juillet :

  • Suisse - Espagne à partir de 17h50 sur Tipik
  • Belgique - Italie à partir de 20h50 sur la Une