Connaissez-vous le titre le plus long du cinéma ?

Cinéma | Il fait presque 40 mots ! 40 longs mots difficiles à retenir. On doit le titre le plus long du cinéma à un film de James Riffel, sorti en 1991. D’autres titres à rallonge ont aussi marqué l’histoire du grand écran. 

De Proximus

Partager cet article

C’est parti ! Respirez, prenez une grande inspiration, et répétez après nous : ‘Night of the Day of the Dawn of the Son of the Bride of the Return of the Revenge of the Terror of the Attack of the Evil, Mutant, Alien, Flesh Eating, Hellbound, Zombified Living Dead Part 2 : In Shocking 2- D’. Le voici, le titre le plus long de l’histoire du cinéma. On le doit à James Riffel pour cette comédie très particulière. Le titre en dit déjà long sur le scénario, un peu déjanté, surnaturel.

Il est vrai qu’au cinéma, les titres les plus courts sont souvent les plus efficaces. Parfois, il ne suffit que d’un mot pour l'ancrer à jamais dans l’esprit des spectateurs : Cruella, Skyfall, Friends, Taken, Rush, etc. Pourtant d’autres titres, bien plus longs, ont aussi marqué l’histoire du cinéma. Par exemple, Woody Allen et ‘Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander’. Les Français ont voulu rivaliser en 1980, avec ‘Mais qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour avoir une femme qui boit dans les cafés avec les hommes’. Des phrases à rallonge pour attiser la curiosité. Plus récemment, on peut aussi épingler ‘Le Monde de Narnia : Chapitre 1 – Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique’.

Dans le cinéma français, on retiendra un autre titre. Un seul mot, mais quel mot ! Eyjafjallajökull. Seize lettres imprononçables, si bien qu’au cinéma, on préférait acheter nos tickets en disant “le film de Dany Boon sur le volcan”. Pas beaucoup plus court, certes, mais plus facile

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top