Axel Witsel a donc bel et bien réussi son incroyable pari en montant au jeu pour les Diables Rouges face au Danemark jeudi soir. Un retour providentiel d’un point de vue sportif, mais aussi chargé d’émotion pour le joueur et ses proches après de longs mois d'incertitude.
Sa vilaine blessure au tendon d’Achille n’est déjà plus qu’un mauvais souvenir. Jeudi soir, Axel Witsel a rejoué en match officiel pour la première fois depuis le 9 janvier dernier. Sa dernière apparition avec les Diables remontait elle au 15 novembre et un match de Ligue des Nations contre l’Angleterre.

C’est à la 59e minute que le milieu de Dortmund a été appelé par Roberto Martinez pour monter au jeu à la place de Leander Dendoncker. Dans le Parken Stadium de Copenhague, un journaliste de la télévision flamande capte alors les images d’un Thierry Witsel, le papa d’Axel, en pleurs, la tête entre les mains. Une scène qui laisse imaginer les moments difficiles traversés par le clan Witsel durant la longue revalidation du Liégeois, dont la participation à un match de poule de l'Euro relève du miracle.

"Je dédie cette victoire à ma famille"

Montrant peu souvent ses émotions, Witsel avait du mal à cacher le sourire sur son visage au moment de se présenter à l'interview. "C'est normal après avoir mis autant de souffrance dans mon travail. C'est fantastique pour moi d'être de retour et cela montre que tout mon travail durant cinq mois a payé.” Au micro de la RTBF, il a également dédié cette victoire à sa famille: “Ils ont été super présents auprès de moi durant ces mois difficiles".

D’un point de vue sportif, les trente minutes disputées par Witsel ont suffi à démontrer pourquoi il était aussi précieux dans l'entrejeu des Diables. Entré au jeu un quart d’heure après l’autre revenant Kevin De Bruyne, l'ancien joueur du Standard a tout de suite amené de la sérénité au milieu belge qui prenait l'eau face aux Danois.

"Un exemple pour les jeunes"

La prestation de Witsel, qui a aussi déclaré s’être très bien senti physiquement, a également plu à son coach. "C'est incroyable, il a pu imprimer un rythme au match. Il n'a jamais semblé avoir été éloigné du haut niveau si longtemps", a réagi Martinez après le match. "C'est un exemple pour tous les jeunes. Ce qu'il a fait pour revenir est tout simplement incroyable et il y est parvenu grâce à sa personnalité et son abnégation."

Reste désormais à accumuler du temps de jeu pour retrouver le rythme des rencontres. Avec trente minutes dans les jambes jeudi, le joueur de 32 ans espère être de la partie lundi contre la Finlande pour le dernier match du groupe B. "Je suis prêt à enchaîner et je n'attends que ça", a assuré Witsel.

Suivez les matchs de l'Euro et notamment Belgique - Finlande ce lundi à 21h sur La Une et Tipik via Pickx.be ou via l'app Pickx. Vivez les matchs encore plus intensément grâce à l'expérience intéractive de Proximus Pickx mais aussi Pickx Prono.