L'Islande se hisse en révélation de l'Euro 2016 et s'offre l'Angleterre

En 2016, l'Islande participait pour la première fois à un championnat d'Europe. Les insulaires n'ont pas manqué leur rendez-vous et ont offert un véritable conte de fées footballistique. L'Angleterre a eu l'occasion d'en faire l'amère expérience.

Comme une vague venue du nord de l'Europe. À l'Euro 2016, l'Islande était particulièrement attendue par les spectateurs et les observateurs. La réputation de ce pays les avait, en effet, précédé avant de se rendre en France grâce à la fameuse célébration avec leurs supporters: le Viking-clap.

Une qualification sur le fil

Versée dans le groupe du Portugal, de l'Autriche et de la Hongrie, l'Islande n'était pas particulièrement attendue au prochain tour. Malgré un fighting spirit à toute épreuve, les coéquipiers du vétéran Eidur Gudjohnsen, seule star du groupe, n'avaient pas vraiment les armes pour inquiéter les plus gros de la compétition. Du moins, c'est ce que tout le monde pensait...

La phase de poules fut dans un premier temps plus serrée que jamais. Après avoir tenu en échec le Portugal et la Hongrie, l'Islande pouvait se qualifier pour les huitièmes en cas de victoire sur l'Autriche. Alors que l'on se dirigeait vers une élimination précoce, les Islandais parvenaient à arracher la victoire in-extremis à la 94e minute de jeu.

Les Anglais déchantent

En phase à élimination directe, c'était alors l'un des favoris du tournoi, l'Angleterre, qui se hissait sur leur route. Les Three Lions faisaient d'ailleurs respecter leur rang en début de rencontre en ouvrant le score par l'intermédiaire de Wayne Rooney. C'était sans compter sur l'abnégation islandaise et sur Ragnar Sigurdsson qui égalisait dans la foulée. Tout se jouait finalement en première période puisque l'attaquant Kolbeinn Sigthorsson inscrivait le 1-2 après seulement 18 minutes de jeu.

L'Angleterre tentait tant bien que mal de revenir au score mais les troupes de Lars Lagerbäck ne lâchaient pas le morceau et défendaient bec et ongles ce résultat historique qui les qualifiait pour les quarts de finale de l'Euro pour leur première dans une grande compétition. En quart de finale, la France se montra ensuite trop forte mais l'essentiel était ailleurs... L'Islande venait de gagner le respect de l'Europe du football.

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top