Malheureux perdant de la petite finale contre la Belgique au Mondial 2018, les Three Lions arrivent en 2021 à l'Euro avec une équipe étincelante sur le papier. Avec comme principal atout sa jeunesse, l’Angleterre pourrait aller loin, une nouvelle fois. 

Au moment d’annoncer la sélection anglaise pour l’Euro 2020, Gareth Southgate devait avoir un petit sourire aux lèvres. Le coach national dispose en effet d’une incroyable génération de jeunes talents, que tous les clubs européens s’arrachent. 

Ben Chilwell, Reece James, Declan Rice, Mason Mount, Jude Bellingham, Phil Foden, ou Jadon Sancho sont quelques-uns des noms les plus clinquants de cette équipe. Ces jeunes pousses seront en outre accompagnées de joueurs expérimentés et taillés au plus haut niveau, comme Harry Maguire, Kyle Walker, Kieran Trippier, Jordan Henderson, Raheem Sterling, Marcus Rashford ou l’incontournable Harry Kane.

De multiples options possibles

Avec une moyenne d’âge de 25,2 ans, l’Angleterre est la deuxième équipe la plus jeune du tournoi derrière la Turquie (24,9 ans). Cette jeunesse reste un atout autant qu’une faiblesse, puisque tous ces joueurs ne sont pas encore arrivés à maturité. Néanmoins, beaucoup possèdent déjà une belle expérience en club, car ils y jouent les premiers rôles. Citons Mount et Chilwell, titulaires à Chelsea, ou Foden et Sancho qui explosent cette année, respectivement à Manchester City et Dortmund. 

Le tout, pour Southgate, sera de trouver la recette pour rendre tous ces talents complémentaires. Et de choisir un système où chacun pourra s’exprimer, sans individualisme et pour le bien de l’équipe. Le sélectionneur aura une belle palette d’options possibles pour son animation. Il pourra opter soit pour la fougue et la créativité, avec des dribbleurs comme Grealish ou Sancho, soit pour la stabilité et la rigueur avec Jordan Henderson ou Bellingham. Une faculté d’adaptation qui sera précieuse selon les adversaires, à commencer par la Croatie (ce dimanche à 15h), l’Écosse et la République Tchèque en poules. Mais le soufflé pourrait retomber lourdement si la recette ne fonctionne pas.

Le dernier carré ou rien

Néanmoins, l’Angleterre possède assurément le statut de prétendant au sacre. Quatrièmes de la dernière Coupe du monde, les Three Lions sont en constante progression. Et avec les nouveaux renforts, le pays se crée une génération dorée qui devrait faire peur dans les années qui viennent. 

Mais la nation attend des résultats dès cet Euro. Pour le coach national, le tournoi sera raté si son équipe n’atteint pas les demi-finales. "Nous sommes réalistes à ce sujet", a indiqué Southgate aux médias britanniques. "Sommes-nous prêts pour gagner ? Nous avons récemment été deux fois en demi-finales. La prochaine étape consiste naturellement à essayer d’aller plus loin".

L’Angleterre a les moyens de ses ambitions, reste à voir si elle saura les utiliser à bon escient. Les Three Lions auront également un bel avantage: celui du terrain. Dans ce championnat d’Europe éclaté sur tout le continent, Harry Kane et les siens joueront leur trois matchs de poules à domicile, dans le mythique stade de Wembley, et devant 22 500 fans. De plus, la finale de l’Euro se disputera également à Londres. Un détail qui devrait motiver encore davantage les Anglais.

Suivez l'entrée en lice de l'Angleterre face à la Croatie ce dimanche, à partir de 14h50, sur La Une.

Retrouvez la présentation du groupe D.