Lors de la deuxième journée de Belgian League, les KRC Genk ont signé une performance remarquable, enchainant deux victoires. De leur côté, les Sector One asseyent leur domination, notamment grâce à leur succès face aux champions en titre. Des KVM Esports qui semblent d'ailleurs moins en forme que lors de la saison précédente.

C'est sous une tension palpable que se déroulait hier la deuxième journée de Belgian League, notre championnat national de League of Legends. En effet, après une première journée de compétition où les équipes ont jaugé la force de leurs concurrents, les différentes formations sont maintenant dans le vif du sujet. Les rosters ont eu le temps de s'entrainer, et il n'est donc plus question d'invoquer des problèmes de mise en place.

La première rencontre oppose les Malinois du KVM Esports à ION SQUAD. Et ces derniers montrent un visage solide lors des premières minutes de jeu, minimisant au maximum l'avance prise par les KVM. Un early game d'ailleurs marqué par une volonté notoire de se battre de la part des deux équipes, tentant de prendre les agressions dès que c'est possible. Seulement, si le KVM est champion, ce n'est pas pour rien. Quand le collectif prend l'eau par moments, ce sont les individualités des Malinois qui prennent le dessus, à l'image de Mikkel qui nous sert une game remarquable sur son Sylas. Les KVM s'imposent face aux ION SQUAD.

Les KRC Genk font ensuite leur entrée pour leur premier match de la soirée, une rencontre qui les place face à Team 7AM. Après une première semaine plutôt décevante de la part du roster talentueux de Genk, ceux-ci montrent une toute autre forme. Même en jouant des picks forts dans la méta (l'état d'équilibrage du jeu; ndlr), les 7AM n'arrivent pas à prendre l'ascendant, et laissent peu à peu les Genkois prendre le contrôle des différents objectifs neutre de la carte. Résultat? Une première victoire amplement méritée pour le KRC, que l'on reverra plus tard dans la soirée face à Starlan Gaming.

Vient ensuite le match qu'on attendait depuis les finales du Spring Split: le classico entre les KVM Esports, champions en titre, et les Sector One, finalistes malheureux. Si beaucoup s'attendaient à une victoire nette et sans bavure de la part des Malinois, les renards semblent avoir tiré profit des différents changements effectués durant le mercato. Dès le début de la partie, les renards se montrent agressifs et se servent du pick de Gwen de Zhergoth pour tirer profit au maximum du potentiel du dernier champion sorti par Riot Games. Une recette qui s'avère gagnante pour les S1. Après près de deux mois, les renards prennent leur revanche sur les Malinois et leur infligent leur première défaite en saison régulière 2021.

Le dernier match de la soirée est déjà là. Les KRC Genk reviennent pour leur deuxième rencontre de la soirée tandis que les Starlan Gaming se présentent sur le serveur, accompagnés de leur armée d'ultras dans le chat. Mais le 6ème homme des SGC n'aura pas été d'une grande utilité dans cette partie remportée par les hommes du KRC Genk. On soulignera d'ailleurs l'impact de Guertas, le jungler de la formation, qui aura mené l'équipe adverse à la baguette durant tout le début de partie.

Après cette deuxième semaine de compétition, les Sector One se maintiennent en première position. Un résultat que les renards devront confirmer face à la Team 7AM, toujours présente en fin de classement avec ION SQUAD. Des ION SQUAD qui devront d'ailleurs affronter les Starlan Gaming, un match qui s'annonce serré. On se retrouve donc dès lundi prochain sur Proximus Esports pour la troisième journée du Summer Split 2021 de la Belgian League.