Yolande Moreau est mise à l'honneur tout le mois de juin sur La Trois

La Trois consacrera tous les jeudis du mois de juin à notre célèbre compatriote Yolande Moreau. De ‘I Feel Good’ à ‘Crash Test Aglaé’ en passant par ‘De toutes mes forces’, elle a interprété des rôles distincts, capable de se montrer tendre ou poignante. À l'occasion de ce cycle spécial Yolande Moreau de la RTBF, Proximus Pickx revient sur les moments forts de la carrière de l'actrice et réalisatrice.

Cette semaine, La Trois diffuse 'I Feel Good' de Gustave Kervern et Benoît Delépine. La Belge y partage l’affiche avec Jean Dujardin, qui joue son frère. Après de nombreuses années d’absence, ce dernier, Jacques retourne au bercail avec une seule idée en tête : devenir riche. De son côté, Monique est en charge d’une communauté Emmaüs. Leurs retrouvailles risquent de les éloigner encore plus, puisque ils ont deux visions du monde bien distinctes. Le film est drôle, attendrissant et surréaliste, sur un fond social. Le duo Dujardin-Moreau est une première et réussit à nous convaincre, dans une oeuvre aussi loufoque et poétique que notre Yolande nationale. 
 

Son one-woman-show ‘Sale affaire, du sexe et du crime’

Avant de faire la fierté de notre pays dans le cinéma français, Yolande Moreau n'a pas connu des débuts glorieux. À 20 ans, elle est une jeune maman qui élève seule ses deux enfants. Elle n’a donc pas beaucoup de temps à consacrer à sa passion. Mais elle accepte tout de même de faire du théâtre pour enfants, suivant même des cours dans une école de clown. En terminant sa formation, elle a eu envie d’autre chose, et s’est mise à écrire pour les adultes.

À presque 30 ans, la comédienne écrit son premier one-woman-show. Elle se met en scène dans la peau d’une femme qui vient de tuer son amant. Elle y porte un masque hideux avec un grand nez. Petit à petit, sa prestation sur scène la fera connaître. Elle gagne le grand prix du Festival du rire de Rochefort en 1982. Après cela, elle gagne en popularité dans les pays francophones.

26 ans plus tard, elle rejouera son spectacle dans une toute nouvelle mise en scène, avec notamment le dessinateur Pascal Rabaté qui illustre sa prestation en direct, pendant qu'elle joue.

Découverte par Agnès Varda

Dans les années 1980, c'est Agnès Varda qui remarque Yolande Moreau sur les planches, dans ‘Sale Affaire’.  Elle lui propose alors ses premiers rôles dans le cinéma. Elle joue une domestique dans le court-métrage ‘7p., cuis., S. de b.,…à saisir’ en 1984, puis, l’année suivante, elle interprète le personnage de Yolande dans ‘Sans toit ni loi’. C'est à ce moment-là que sa carrière décolle: Yolande  Moreau reçoit alors des propositions pour jouer sur scène, au cinéma et à la télévision.

Deux Césars de la meilleure actrice

Depuis ses débuts avec Agnès Varda, Yolande Moreau a accumulé les rôles en tous genres. On a pu la voir dans ‘Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain’ dans la peau de la dépressive Madeleine Wallace ou encore à la télévision dans la série 'Les Deschiens', dont elle devient l'un des piliers.

En 2004, elle co-réalise ‘Quand la mer monte…’ avec Gilles porte. Elle prête ses traits et son expérience de comédienne à Irène. Cette dernière est en pleine tournée de son spectacle ‘Sale Affaire’ (le même nom que l'ancien spectacle de Moreau) et se retrouve dans une histoire d'amour, qui entre en étrange résonnance avec son spectacle. Son interprétation est remarquée et elle reçoit le César de la meilleure actrice. 

Cinq ans plus tard, elle impressionne encore une fois dans le premier rôle de 'Séraphine' de Martin Provost. Elle y décroche pour la seconde fois le César de la meilleure actrice

La Jungle de Calais

En 2016, après qu’Arte l’ait contactée, elle hésite à tourner un documentaire sur la jungle de Calais, ce camp de migrants sur la côté française. Elle estime ne pas avoir d’expérience dans le domaine. Mais comme beaucoup, elle est outrée par la situation dramatique.

Dans une interviex pour Konbini, elle a expliqué: "entrer avec une caméra dans un camp de réfugié, je trouvais ça violent, très violent". Yolande Moreau a donc abordé la problématique sous une autre approche, différente de ce que l’on peut voir dans les journaux télévisés. Dans ‘Nulle part en France’, la réalisatrice passe dix jours dans le camp, et y pose son regard. Après montage, le film alterne témoignages et poèmes (de Laurent Gaudé), lus par la réalisatrice elle-même en voix-off.

Une presque carrière à Hollywood

Sa réputation la précède, et Yolande Moreau aurait pu faire carrière à Hollywood. Après avoir décroché le rôle d’une femme de ménage dans le film franco-américain ‘L’Enfance d’un chef’ aux côtés de Robert Pattinsonl’actrice belge est contactée par l’illustre Martin Scorsese. Mais ne parlant pas anglais, elle a préféré décliner la proposition. Découvrez ci-dessous la manière hillarante avec laquelle elle explique cette anecdote sur le plateau de 'C à vous'.
 




Regardez ‘I Feel Good’ ce jeudi 10 juin à 21h05 sur La Trois ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top