Le week-end dernier a vu les ESL National Championships (ENC), le nouveau système organisé par ESL pour permettre une continuité aux championnats nationaux européens, toucher à leur fin. À la clé, deux slots dans des compétitions majeures du circuit : la première permettant d’accéder aux play-in des IEM Cologne, la seconde octroyant un sésame pour les IEM Summer. Et vous allez le voir, nos représentants belges se sont bien battus.

Avant de parler des principaux protagonistes, rappelons tout de même le beau parcours de notre équipe représentante dans ce tournoi européen: l’eClub de Brugge. Le roster inscrit une nouvelle fois le Benelux comme une région à ne pas manquer en Europe.

eClub Brugge, un niveau plus qu’encourageant.

Un point à noter sur l’équipe de Bruges est que 3 joueurs sur les 5 sont belges, faisant non seulement d’eux la meilleure équipe du Benelux mais aussi celle de Belgique ! Le trio belge, reconnu sur la scène, comprend Stev0se, l’in-game leader et awper de l’équipe, simix, rifler au même titre que le dernier membre du trio, ritchiEE. Ce dernier s’est malheureusement vu remplacé par son compatriote de Project Eversio CrePoW au début de l’évènement.

Ainsi, malgré un remplacement de dernière minute, le premier match de nos représentants se déroule presque sans accroc, bien qu’un double overtime sur Nuke (Choix de carte adverse) aurait pu retourner le match. Finalement, c’est bien l’équipe de Brugge qui s’impose. Le duo polonais, en les personnes de matty et n0tice, se retrouve en tête du scoreboard.

Le match suivant s’avère en revanche être une autre paire de manches car c’est Sprout qui s’oppose aux champions du Benelux.

L’équipe allemande est reconnue pour son niveau de leader dans le subtop européen, voire mondial. Stev0se et son équipe vont vite déchanter. On se pose d’ailleurs la question sur le choix de carte pour le club de Brugge. En effet, Vertigo ne paraît pas être une de leurs cartes de confort. N’inscrivant que 6 rounds avant la fin du match, Brugge échoue au pied de la finale et d’une potentielle place aux IEM Summer ou à Cologne.

Keoz mène LDLC OL vers les IEM Cologne

Mais le Club de Bruges n’était pas notre seul représentant au sein de ce tournoi. Nicolas “Keoz” Dgus, engagé au sein de la formation LDLC OL, nous signe aussi une performance remarquable. L’équipe française repartent avec le titre au terme d’une finale dans lequel le Belge signe le meilleur rating de la partie. Une victoire amplement méritée pour les joueurs de LDLC, qui se dirigent donc vers la phase de play-in de Cologne après une excellente saison printanière !

Pour répondre à nos questions, le leader in-game des vainqueurs LDLC OL, Lambert nous a donné de son temps.

Bonjour Lambert, tout d’abord bravo pour votre beau parcours! Tout d’abord comment se sent l’équipe après la victoire? Éliminer les plus grosses écuries du sub-top sur CS:GO, ça doit bien booster le moral de la team ?

Bonjour, et merci beaucoup! Pour répondre à ta question, oui ca fait du bien d’éliminer les équipes qui dominent tout le subtop depuis plusieurs mois. Le moral est important et on en avait besoin car notre préparation et notre travail portent enfin leurs fruits.

En tant que IGL, ton rôle est central pour l’équipe assurément et t’apporte une belle vision de jeu. Pour toi quelles ont été les forces de l’équipe lors de cette Spring Season ?

Les forces de l’équipe pour ce spring ont été notre détermination et notre travail. Je pense que humainement et dans l’envie, on était vraiment au maximum pour faire un résultat et surtout chercher le slot tant désiré pour les IEM Cologne.

Vous êtes maintenant qualifiés pour la phase de play-in aux IEM Cologne, une super nouvelle pour votre équipe. Comment se prépare-t-on un tel évènement ?

Un évènement comme celui-ci se prépare à fond car c’est l’événement le plus important de notre première partie de saison. On met toutes les ressources nécessaires à notre disposition pour bien préparer cet event (bootcamp,préparation des matchs,..) mais ce qui va rester le plus important c’est de se mettre en confiance individuellement pour être fort en arrivant là bas.

Nous ne pouvions pas discuter avec le capitaine sans parler de notre compatriote et joueur talentueux en la personne de Keoz, c’est pourquoi nous avons posé quelques questions à Lambert sur ce sujet :

Un des moteurs de votre réussite, surtout lors de la finale, c’est notre compatriote belge Keoz ! Son intégration s’est bien passée jusqu’à maintenant ?

Keoz est comme on pourrait dire le best teammate. C’est un gars ultra gentil, qui accepte très bien les remarques et qui cherche à s’améliorer. Qui plus est, il a une confiance aveugle en ses teammates. C’est un vrai bonheur de jouer avec lui tous les jours.

Étant un assez jeune joueur et selon ton expérience de joueur rodé au niveau pro, comment vois-tu son évolution depuis le petit laps de temps qu’il joue avec toi ?

Pour moi, Keoz va devenir un joueur incontournable de la scène francophone. Comme j’ai dis plus haut c’est l’un des meilleurs teammate que j’ai eu, niveau comportement ou gentillesse. Pour son évolution, il a besoin de s’affirmer comme il commence à le faire avec nous et d’apporter de la rigueur dans son jeu et avec ça ce sera un joueur ultra complet.

Pour rappel, Keoz avait rejoint l’équipe LDLC en début d’année 2021. Depuis, la composition a réussi à s’adapter à fonctionner avec leur nouveau joueur. Toute l’équipe monte au même rythme que le jeune prodige belge, nous les suivrons donc de près dans les prochains mois, ainsi que lors de l’évènement de Cologne qui se déroulera en juillet.

Copyright : LDLC OL