Après avoir créé la polémique suite à un rematch entre l'équipe Anonymo et les Ninjas in Pyjamas, qui avait tourné à l'avantage de ces derniers, l'organisateur de tournois Flashpoint a déclaré vouloir dédommager la petite structure polonaise d'Anonymo. Un dédommagement qui se fera d'une manière bien particulière...

Pointé du doigt à plusieurs reprises lors de la tenue de sa dernière compétition, l'organisateur de tournoi Flashpoint tente actuellement de réparer l'une de ses bourdes. Et d'une manière pour le moins originale.

Rappelez-vous, nous sommes le 18 mai et les matchs du premier tour battent leur plein. Ninjas in Pyjama rencontre la structure polonaise Anonymo. Contre toute attente, Anonymo s'impose en trois maps, mais un triste évènement vient ternir la victoire. En effet, au cours du match, les Suédois de chez NiP accusent des pertes de paquet allant jusqu'à 40%, rendant le jeu impraticable à un tel niveau de compétition.

Dès le lendemain, un rematch de la dernière manche sera demandé par la nouvelle équipe de dev1ce, rapidement accepté par les organisateurs qui admettent que le problème venait de leurs serveurs, et non de la connexion des Suédois. NiP retourne alors le cours de l'histoire en s'imposant face aux Polonais, changeant donc l'issue du match. Une injustice terrible pour la petite structure indépendante qui réalisait l'une de ses plus belles performances, et dont les conséquences seront lourdes. Anonymo est en effet relégué dans le loser bracket, où l'équipe sera éliminée par le roster de Complexity.

Afin de dédommager la petite structure polonaise, Flashpoint a mis au point un stratagème plutôt malin, basé sur la technologie NFT, qui permet à quelqu'un de devenir propriétaire d'un élément unique. En plus des traditionnelles holocards de joueurs mises en vente, l'organisateur du tournoi a ainsi mis en vente des holocards représentants les logs du serveur sur lesquels les NiP ont subi ces fameuses pertes de paquet. Les bénéfices de ces ventes iront directement à Anonymo.

Menée sous le doux nom de "Trashpoint Server logs", cette opération qui a tout d'une tentative de coup de comm' arrange bien Flashpoint. En effet, pour acheter ces fameuses holocards, les potentiels acheteurs devront passer par $FLASH, la cryptomonnaie de l'organisateur de tournoi. Reste que les montants reversés à Anonymo seront sans doute bien inférieurs aux espérances de la structure. Une manoeuvre qui pose aussi beaucoup de questions au sein de la communauté CSGO, où le débat sur le rôle des organisateurs de tournois est clairement lancé.