24 pays se disputeront le titre européen à partir du 11 juin. A quelques jours du début de la compétition, c’est l’occasion de faire le tour des différents groupes et forces en présence. Place aujourd’hui au Groupe A.
Grande absente de la Coupe du Monde 2018, l’Italie a redressé le tir lors des qualifications de l’Euro. La Squadra Azzura s’est qualifiée pour le tournoi en terminant première de sa poule et deuxième meilleure équipe des qualifs, derrière la Belgique. Avec cela, les Italiens ont hérité du chapeau 1, les plaçant en position favorable au moment du tirage au sort.
 
Avec eux, on retrouve trois nations qui étaient déjà présentes en 2016 : la Suisse, la Turquie, et le Pays de Galles, selon l’ordre des chapeaux. Autant dire que l’Italie est favorite, tandis que le reste du groupe est très ouvert. Les trois nations ont un niveau très proche et cela promet des matchs pour le moins équilibrés.
 
L’Italie largement favorite
 
Depuis 2018, l’Italie s’est reconstruite et est montée en puissance. Plusieurs joueurs ont quitté l’équipe, permettant à Roberto Mancini de rajeunir les cadres. Sur les 26 joueurs sélectionnés, 11 sont présents depuis 2018 ou plus tard. Des garçons comme Chiellini et Bonucci sont toujours présents et seront les sages du noyau. A noter que seuls trois joueurs évoluent hors d’Italie : Emerson et Jorginho à Chelsea, Verratti au PSG. Ce noyau doit permettre aux Italiens de dominer leur groupe. Avec Immobile en attaque, ils possèdent l’un des meilleurs buteurs du tournoi.
 
Turquie et Suisse ont des noyaux avec moins de stars mais qui présentent tout de même une belle homogénéité. Mais le Pays de Galles, avec Gareth Bale, cherchera à rééditer l’exploit de 2016, quand les Dragons avaient atteint les demi-finales, en sortant nos Diables en quarts…
 
A Rome et Bakou
 
Rome accueillera des rencontres de cet Euro écartelé entre plusieurs pays. L’Italie jouera donc l’ensemble de ces trois matchs de poule à domicile, au Stadio Olimpico. Ses trois adversaires joueront leur deux autres duels plus à l’est, du côté de Bakou, en Azerbaïdjan.
 
L’Italie aura donc un double avantage. Outre le fait de jouer devant son public, elle s’évitera de longs trajets en avion. A ce petit jeu, c’est la Suisse qui est la moins bien lotie, puisqu’elle devra enchainer Bakou-Rome-Bakou, là où les Turcs joueront deux fois en Azerbaïdjan pour terminer et les Gallois deux fois pour commencer.
 
Le calendrier du groupe A:

Vendredi 11 juin
  • Turquie – Italie 21h (match d’ouverture)
Samedi 12 juin
  • Pays de Galles – Suisse 15h
Mercredi 16 juin
  • Turquie – Pays de Galles 18h
  • Italie – Suisse 21h
Dimanche 20 juin
  • Suisse – Turquie 18h
  • Italie – Pays de Galles 18h
 Suivez l’intégralité des rencontres de l’Euro 2020 sur La Une et Tipik.