Tom Daley, de médaillé olympique à icône de la communauté LGBT

Dans le sport plus qu’ailleurs, l’homosexualité reste un sujet tabou et les coming-out sont rarissimes. Dans le cadre de sa semaine ‘Pride & Love : be proud’, Proximus Pickx revient sur le parcours de Tom Daley, ce plongeur olympique britannique qui contribue à faire bouger les lignes.

Tom Daley est ce qu’on appelle un talent précoce. Après s’être inscrit au Plymouth Diving Club un peu par hasard à l’âge de 7 ans, le jeune Britannique se fait très rapidement remarquer au sein de sa discipline. Durant plusieurs années, il fait l’étalage de ses qualités hors normes en enchaînant les titres nationaux dans sa catégorie.

En 2008, alors qu’il est âgé d’à peine 13 ans, il devient le plus jeune champion d’Europe de l’histoire. Le début d’une grande carrière internationale pour l’athlète, qui poursuit son ascension aux Championnats du monde à Rome en 2009, où il empoche la médaille d’or en plongeon de haut vol et devient le plus jeune champion du monde de l’histoire.

Trois ans plus tard, aux Jeux olympiques de Londres, Daley conquiert le cœur du public britannique. Après avoir représenté son pays à Pékin à 14 ans et 81 jours en 2008, il décroche une médaille de bronze à la dernière minute dans l’épreuve de plongeon de haut vol.

Un coming-out sur YouTube

Si Daley est également connu en dehors du microcosme du plongeon, c’est aussi parce qu’il est l’un des rares sportifs de haut niveau à avoir révélé publiquement son homosexualité. Lassé des rumeurs qui circulaient à son sujet, le natif de Plymouth partageait en décembre 2013 sur sa chaîne YouTube une vidéo – qui cumule aujourd’hui plus de 12 millions de vues – afin d'annoncer qu'il était en couple avec un homme et n'avait "jamais été aussi heureux".

Ce faisant, la jeune coqueluche du sport britannique contribuait, à son niveau, à faire évoluer les mentalités et à lutter contre l’homophobie dans le sport. Peu de temps après la diffusion de la vidéo, l’athlète reçut de nombreuses marques de soutien, dont celle de Greg Louganis, ancien quadruple champion olympique de plongeon, lui aussi homosexuel.

Depuis son coming-out, Tom Daley continue de s’illustrer dans les bassins. Multiple champion du monde et d’Europe, le spécialiste de la plateforme de 10 mètres participera à ses quatrième olympiades cet été à Tokyo, où il sera à nouveau l’un des plongeurs les plus en vue.

Libérer la parole

En parallèle à ses exploits sportifs, l’athlète de 26 ans poursuit son idylle avec le scénariste et réalisateur américain Dustin Lance Black. Les tourtereaux se sont mariés en 2017 et ont accueilli leur premier enfant un an plus tard. Devenu un modèle pour la communauté LGBT, Daley n’hésite pas à prendre la parole pour tenter de briser le tabou de l'homosexualité.

En 2018, après avoir remporté l’or aux Jeux du Commonwealth, il appellait les pays de l’organisation à abroger leurs lois pénalisant l'homosexualité masculine. L’année suivante, il exhortait les footballeurs homosexuels à parler ouvertement de leur sexualité, affirmant qu’avoir des modèles gays dans le sport de haut niveau pourrait aider les jeunes. “Ça peut être une chose très effrayante de grandir en se sentant différent, alors je pense que savoir qu'un footballeur est ouvertement homosexuel peut changer la vie de beaucoup de jeunes enfants”, expliquait-il dans un témoignage salutaire. “Quand cela arrivera, j'imagine tous les petits enfants voir cela et se dire: 'Oh, ça va, je suis différent et je peux toujours réaliser mes rêves'".

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top