Après de belles batailles sur la route et en cyclo-cross, Mathieu van der Poel effectue quelques piges sur son VTT afin de se préparer pour le rendez-vous olympique. Là encore, il engrange les succès dans des courses toujours spectaculaires. 

 

Une semaine après son premier succès à Albstadt, lors du premier rendez-vous en Allemagne, Mathieu van der Poel, de la formation belge Alpecin-Fenix, s’est montré le plus rapide sur le circuit court de la deuxième manche de la Coupe du monde de mountainbike à Nove Mesto, en République tchèque, vendredi soir. 

Au terme de cette course de 20 minutes, l’ogre néerlandais a devancé de justesse la révélation sur route de ce début de saison mais aussi quatrième des championnats du monde de cyclo-cross, le Britannique Tom Pidcock. Le coureur de l’équipe Ineos Grenadier, qui disputait sa première épreuve de shorttrack de sa carrière, a été le seul à pouvoir répondre à l’offensive de van der Poel dans les derniers hectomètres. 

Pépin technique au mauvais moment

Pidcock s’est même permis le luxe de devancer VDP dans le sprint final. Mais c’est le moment choisi par la boîte de vitesse du vainqueur de la Flèche Brabançonne 2021 pour lui jouer des tours. Le coureur d’Alpecin-Fenix n’en demandait pas tant et coiffait Pidcock sur le fil afin de s’offrir un deuxième bouquet en une semaine. 

Le champion du monde français Jordan Sarrou complète le podium devant le leader de la coupe du monde Victor Koretzky. A noter la dix-huitième place du champion de Belgique, Jens Schuermans. Ce dimanche, place à la course de cross-country qui promet encore du spectacle. Un ultime rendez-vous en mountainebike pour van der Poel avant son prochain objectif, les Jeux olympiques.

Il ne manque plus que Wout Van Aert pour venir encore plus pimenter la discipline...