'Shrek' fête ses 20 ans, voici cinqs faits que vous ne connaissiez pas sur l’animé

Aujourd'hui, nous soufflons déjà la vingtième bougie de ‘Shrek’. Le film d'animation comique de 2001 a fait rire le monde entier et a permis à DreamWorks de se faire connaître. À l'occasion de cet anniversaire, Proximus Pickx s'est plongé dans les archives et a trouvé cinq faits que vous ne connaissez peut-être pas encore sur l’animé.

Le créateur originel


Ce film d'animation hilarant de Dreamworks est sorti en 2001. Cependant, les prémices de l'histoire ont été lancées en 1990, par l'écrivain et dessinateur américain William Steig. Ce dernier était un dessinateur passionné qui, après avoir conçu plusieurs livres, a publié le livre d'images ‘Shrek !’ en 1990, et ce à l'âge de 83 ans. Ce récit imagé était très apprécié des enfants du producteur John H. Williams, qui ne cessaient d'en parler. Williams a ainsi présenté l'histoire à son partenaire commercial, et le reste… appartient à l'histoire !

Shrek a lancé Dreamworks


La société de production de films DreamWorks a été fondée en 1994 par Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen. Après avoir accepté quelques coproductions de films d'animation dessinés à la main, les patrons ont décidé de créer un département numérique à la fin des années 1990. Ce département a travaillé sur le tout premier film ‘Shrek’, qui a connu un énorme succès. Grâce au personnage de ‘Shrek’, le studio d'animation a soudainement gagné beaucoup d'argent et est devenu un acteur majeur du marché de production de films. Il n'a pas fallu longtemps pour qu'ils soient autorisés à développer d'autres films d'animation numérique tels que ‘Kung Fu Panda’ (2008) ou ‘Madagascar’ (2005).

L'accent écossais de Mike Myers


La voix de Shrek devait à l'origine être interprétée par Chris Farley. Malheureusement, il est mort en 1997, et c’est donc le comédien canadien Mike Myers qui a été engagé pour faire la voix du monstre vert. Il s'est bien débrouillé, mais lorsqu'on a montré à Myers une version préliminaire du film, il a soudainement voulu réenregistrer ses dialogues avec un accent écossais. Il était convaincu que cet accent conviendrait bien mieux au personnage de Shrek. Petit bémol toutefois, cette adaptation a coûté quatre millions de dollars à DreamWorks. Heureusement, la société de production a récupéré cet argent très rapidement, au vu du succès rencontré par le film.

Le rot de Cameron Diaz


Pendant les enregistrements des voix d'un film d'animation, les petits buffets pour se restaurer sont monnaie courante. Le tournage de Shrek n’y a évidemment pas échappé. L'actrice américaine Cameron Diaz aurait bu un Coca-Cola pendant l’enregistrement et aurait soudainement roté en récitant son texte. Les réalisateurs sont restés bouche bée par ce petit accident naturel, et se sont assurés que le rot soit par conséquent, inclus dans le script. Eddie Murphy, l'homologue de Diaz pendant cette scène particulière, en a également bien ri et a improvisé à son tour pendant le dialogue.

De nombreux prix


À sa sortie, le film a été bien accueilli et a remporté plus de vingt prix cinématographiques internationaux, dont le tout premier Oscar du meilleur film d'animation en 2002 et huit Annie Awards. Eddie Murphy est devenu le premier acteur à être nommé pour un prix BAFTA grâce à une voix-off dans un film. En 2020, le National Film Registry américain a annoncé que ‘Shrek’ serait inclus dans ses archives, reconnaissant enfin l’animé comme une pièce emblématique de l'histoire du cinéma américain.

'Shrek' est disponible dans le catalogue Proximus VOD. Vers le catalogue Proximus VOD ? Appuyez sur le bouton « On demand » ou « Shop » de votre télécommande ou accédez directement au catalogue Proximus VOD ici !

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top