En plus d’être la maman d’Angèle et de Roméo Elvis, Laurence Bibot est une comédienne, humoriste et chroniqueuse. L’émission proposée par Joëlle Scoriels,  TOUT LE BAZ’ART sur La Une, va braquer ses projecteurs sur Laurence Bibot. En passant par la RTBF pour finir devant les échafaudages du Palais de Justice, la comédienne va nous faire découvrir son univers et ses amis artistes. Mais avant cela, Proximus Pickx va vous en apprendre plus sur la plus célèbre des mamans belges. 

La famille Van Laeken est la famille la plus célèbre de Belgique. Cette tribu, composée de Laurence Bibot, Marka, Angèle et Roméo Elvis, n’a pas cessée de faire parler d’elle ces dernières années. Bien que tous les membres de la famille soient connus artistiquement, ils se distinguent par leur domaine de prédilection. Celui de Laurence Bibot, c’est l’humour. Et même si les enfants se sont tournés vers la musique, on peut tout de même admettre qu’Angèle a hérité de l’humour de sa mère dans ses chansons. Au début des années 1990, c’est donc en tant qu’humoriste que Laurence Bibot se fait connaître.

Son premier spectacle est appelé ‘La Velue’. De ce spectacle, elle commence tout doucement à se faire un nom sur la scène belge. Parallèlement, elle collabore avec ‘Les Snuls’ et participe à leurs sketches à la télé. Leurs passages sur Canal + va définitivement les faire connaître jusqu’en France. La comédienne y incarnait ‘Miss Bricola', une sorte d’assistante de magicien, muette déguisée en lapin. Angèle admet à Greenroom en 2017 que ce n'est pas le rôle qui la rend fière de sa maman. "Quand un vieux s'approche de ma mère en lui parlant de son personnage de Miss Bricola, moi, je m'écarte doucement. C'était hyper beauf, quand j'étais petite, ça m'a un peu traumatisée", confie-t-elle.

En 1995, elle écrit avec Natahlie Uffner ‘Bravo Martine’ où elle incarne une dizaine de personnages à elle seule. De cette complicité entre Uffner et Bibot, va voir le jour son troisième solo appelé ‘Miss B’. Le spectacle fait un véritable triomphe. Elle joue le rôle à nouveau d’une quinzaine de personnages masculins et féminins où elle raconte le plus grand concours national de beauté qui vire au drame. Ces deux pièces deviennent cultes dans le monde de la culture belge. 

Une carrière dans la musique

Comme le restant des membres de sa famille, elle s’est aussi aventurée dans le monde de la musique, mais toujours pour y faire ce qu’elle fait de mieux, de l’humour. Fin 1999, elle collabore avec un chanteur belge pour la réalisation d’un spectacle ‘À nous deux’.  Ce chanteur est connu du monde de la scène comme Marka, son mari. Ce dernier joue et elle chante, ils inversent les rôles. Le public adore ce nouveau duo. Ils finissent par enregistrer un album et partent ensuite en tournée. Pas moins de dix ans plus tard, le couple se redonne en spectacle dans ‘Monsieur et Madame’ où il y a un grand mélange de chansons electro-pop en anglais, français et… japonais. Ils ont d’ailleurs fait une tournée mondiale où ils ont eu envie de faire un documentaire sur leur voyage  au pays du soleil levant, ’Si j’étais japonais’. 

En plus du théâtre et de la comédie, elle est sollicitée pour faire des chroniques en radio et à la télévision. Elle participe pendant longtemps à l’équipe du ‘Jeu des dictionnaires’ et de ‘La Télé infernale’ pour la RTBF.  Et depuis 2011, elle présente des ‘Cafés serrés’ sur la matinale de La Première, des chroniques politiques, culturelles qui mettent de bonne humeur les auditeurs. Aujourd’hui partagée encore entre ses interventions à la radio et la scène où elle se produit, Laurence Bibot reste toujours bien active dans le monde du spectacle. 

Regardez Tout le Baz'Art de Laurence Bibot ce mercredi 12 mai à 23h14 sur La Une ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !