Top ou flop: quel bilan pour 'On est en direct’ de Laurent Ruquier?

Cinéma |

En septembre dernier, l’animateur français a lancé sa nouvelle émission, ‘On est en direct’. Ce samedi à 23h30, France 2 vous propose un best-of qui reviendra sur les meilleurs moments du talk show depuis sa création. C’est l’occasion de faire le bilan: Laurent Ruquier a-t-il convaincu les téléspectateurs de l’accompagner dans son nouveau concept? 

De Proximus

Partager cet article

Laurent Ruquier est toujours présent à l'antenne le samedi en deuxième partie de soirée. En septembre dernier, l’animateur tournait la page d’'On n’est pas couché', mais en ouvrait immédiatement une autre, avec un tout nouveau rendez-vous hebdomadaire. 

On est en direct’ se veut un lieu où l'on parle de culture, d'actualité et où les chanteurs, comédiens, écrivains peuvent prendre le temps de parler de leurs dernières oeuvres. Des surprises, des séquences humoristiques et des happenings sont également au programme. Bref, une sorte de late show américain, façon Laurent Ruquier.

Des audiences correctes

Le ton est plus doux et convivial que dans ‘ONPC’. On sent que l’animateur voulait avant tout créer une ambiance chaleureuse, favorable au dialogue et au partage plutôt qu’à la polémique et au débat houleux. Mais cela au risque de perdre en intensité et en mordant, et de proposer un programme plus lisse, donc possiblement ennuyeux. Cependant, la diffusion en direct assurait une totale transparence, et laissait la place à l’imprévisible

Finalement, les téléspectateurs ont emboîté le pas de Laurent Ruquier dans son expérimentation. Si les premiers chiffres d’audience ne furent pas tonitruants, ‘On est en direct’ a fini par trouver son public. Le talk show rassemble en moyenne quelque 800 000 téléspectateurs chaque samedi, pour une part de marché avoisinant les 13%. Des chiffres qui correspondent presque à ceux obtenus par ‘ONPC’ lors de sa dernière saison, mais qui restent loin des audiences records de la même émission durant ses meilleures années (Laurent Ruquier attirait alors systématiquement plus d’un million de téléspectateurs).

Néanmoins, ‘On est en direct’ a été reconduit par France 2 en janvier 2021, lors de sa rentrée décalée en raison de la pandémie. Reste à voir si ce sera encore le cas pour la prochaine saison audiovisuelle. 

Des séquences marquantes 

‘On est en direct’ aura gratifié ses suiveurs de quelques moments mémorables. Surtout, Laurent Ruquier s’est rarement gêné de titiller ses invités avec des questions embarrassantes, ou d’y aller d’une blague un peu osée, voire choquante. Mais certains invités n’ont pas hésité à remettre en place l’animateur, comme la chanteuse Louane, qui a refusé de répondre à une question

Plus loin encore, l’humoriste Laura Laune s’est mise en avant avec une chanson énumérant les règles à suivre dans l’humour. Evidemment, le ton corrosif du morceau a suscité, comme attendu, autant de rires que de malaise sur le plateau et en dehors. 

Dans un autre registre, les prestations live de Grand Corps Malade, Camille Lellouche ou Ben Mazué ont bouleversé le public. Tout comme lorsque Jane Birkin a évoqué la mort sa fille ou que Chimène Badi s’est exprimée au sujet de sa religion. 

Enfin, citons également notre compatriote Kody qui s’est lui aussi distingué chez Laurent Ruquier. L’humoriste a signé quelques sketches détonants, notamment son interprétation de Xavier Dupont de Ligonnès (lors de la grande première) ou son imitation de Gérard Depardieu. Bien d’autres séquences marquantes de l’émission sont à revoir dans le best of diffusé samedi soir sur France 2. 

Regardez ‘Les meilleurs moments d'On est en direct’ ce samedi 1er mai à 23h32 sur France 2 ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top