Notre 'Pickx Critic' Tanguy Dekeyser nous parle des Oscars 2021

Proximus Pickx s'intéresse de près à la 93e édition des Oscars qui se déroulera ce dimanche à Los Angeles. Comme d'habitude, Tanguy Dekeyser, notre spécialiste cinéma, vous parle de cette édition particulière à plus d'un titre et vous dévoile ses coups de cœur.

Est-ce une année particulière pour les Oscars ?

Tanguy Dekeyser: "Comme les autres cérémonies, c'est effectivement une année particulière, on sait que la vaccination a avancé plus vite là-bas qu'en Europe, et donc ils ont décidé de faire une vraie cérémonie. Ils ont tout de même dû changer le lieu, la cérémonie se passera à l'Union Station de Los Angeles. Une des nouveautés de cette année est aussi la nomination de beaucoup de films de plateforme, Netflix et Amazon sont très bien représentés".

C'est Brad Pitt qui sera le maître de cérémonie de cette 93e édition des Oscars, n'est-ce pas un choix surprenant ?

T.D.:"Ce n'est effectivement pas un exercice dans lequel on l'a souvent vu, même presque jamais, mais je suis plutôt confiant. C'est tout de même quelqu'un qui est un vrai visage du cinéma américain. Je pense à Leonardo DiCaprio, qui avait aussi commencé avec quelques présentations et qui s'en était au final très bien sorti. Pourquoi Brad Pitt n'en ferait pas autant ? J'attends de voir, mais je pense que ça peut être pas mal."

Quels sont les films majeurs de cette édition ?

T.D.: "Dans mon top 3, il y a 'Nomadland', qui a reçu six nominations et a gagné déjà aux Golden Globes. Mon coup de cœur c'est 'Sound of Metal', le pitch de base est fantastique: l'histoire d'un batteur qui perd l'ouïe. Avec six nominations également, le film a de grandes chances de faire la surprise, et puis il y a Riz Ahmed, un acteur que je trouve formidable. Et en troisième je mettrai 'Minari'. Voilà pour les films que j'ai préférés personnellement, sinon on peut aussi ajouter 'Mank' de David Fincher, qui est un solide candidat, avec un total de 10 nominations. Et même s'il est un peu moins grand public, ça reste David Fincher, donc il va assurément rafler des prix, peut-être celui de la meilleure réalisation. Au niveau du meilleur scénario original, je pense que c'est 'Judas and the Black Messiah' qui repartira avec l'Oscar. Ensuite, pour le meilleur film étranger et le meilleur film d'animation, il y aura beaucoup moins de surprise à mon avis. 'Soul' devrait repartir avec l'Oscar, et peut-être même celui de la meilleure musique, tandis que 'Drunk' de Thomas Vinterberg est super attendu avec un acteur comme Mads Mikkelsen qui existe déjà aux États-Unis".

Quelles sont les actrices que vous retenez ?

T.D.: "C'est une des catégories qui devrait vraiment créer la surprise à mon avis, et il y a deux actrices qui ont retenu mon attention. Premièrement Olivia Colman, qui joue aux côtés d'Anthony Hopkins dans 'The Father', et Viola Davis dans 'Le Blues de Ma Rainey', elle est vraiment très très bonne et je pense qu'elle pourrait aussi repartir avec un Oscar. Évidemment, Frances McDormand tient comme toujours un rôle incroyable, mais j'aime bien prendre des contre-pieds, alors je mise sur les deux premières."

Chadwick Boseman recevra sûrement l'Oscar du meilleur acteur à titre posthume, est-ce que ce n'est pas un peu faussé pour les autres ?

T.D.: "Pour répondre franchement, oui, c'est un peu faussé, parce qu'il y a vraiment d'autres acteurs qui sont formidables. Anthony Hopkins a un rôle incroyable en vieillard atteint de démence, idem pour Riz Ahmed dans 'The Sound of Metal'. Mais c'est une cérémonie assez ouverte, un peu à la manière des César, ils veulent que ce soit plus ouvert à toutes les origines ethniques, donc un acteur comme Steven Yeun dans 'Minari' pourrait tirer son épingle du jeu. C'est donc très ouvert pour les acteurs, si ce n'est qu'effectivement Chadwick Boseman devrait l'avoir pour les raisons que l'on connait…"

Découvrez notre sélection 'Oscars' dans le catalogue VOD de Proximus et retrouvez notre article ici.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top