Tous les verdicts sont tombés en D1B, mis à part la troisième marche du podium, qui reste à attribuer. Ce qui n'a pas empêché la majorité des équipes de nous offrir un beau spectacle lors de cette avant-dernière journée de compétition
 
Même championne, l'Union Saint-Gilloise ne joue pas avec le frein à main. Les Bruxellois ont montré une motivation quasi intacte et ont fait étalage de tout leur talent, en visite au Club NXT. Le score final est sans appel: 0-4. Lynen a ouvert le score au quart d'heure, inscrivant ainsi son premier but de la saison. Quinze minutes plus tard,  c'était 0-2, suite à une erreur assez grotesque du gardien brugeois Shinton, passablement maladroit sur le coup. Bager et Sigurdarson alourdissaient le score pour faire 0-4 juste après la pause. L'Union, au-dessus du lot, compte 20 points d'avance sur son plus proche poursuivant.
 
Seraing et le Lierse Kempenzonen n'ont pas pu faire mieux qu'un nul vierge assez peu emballant. Le RFC Seraing, qui évoluait à domicile, se montrait néanmoins les plus entreprenant mais sans parvenir à traduire ses quelques initiatives et ses rares occasions au marquoir. Le Lierse, très peu dangereux, peut s'estimer heureux de ce partage. 
 
Le RWDM et Lommel SK ont offert un très beau spectacle avec 7 buts inscrits, trois penaltys transformé et … un hat-trick réussi par un défenseur. Kis inscrivait le premier penalty de la soirée après six minutes. Cinq minutes plus tard, le même Kis transformait un coup franc pour doubler la mise. Rommens faisait renaître l'espoir pour le RWDM sur un nouveau coup de réparation (1-2). Mais juste après le repos, Lommel reprenait le large, sur un own goal de  Le Joncour. Les Coalisés ne désarmaient pas et revenaient à 2-3, sur un joli but de Nzuzi. Zaroury faisait 2-4 à l'heure de jeu et dans les dernières minutes, Kevin Kis inscrivait son troisième but sur un nouveau penalty. Avec cette victoire 2-5, Lommel reste troisième au classement.
 
La dernière victoire du KVC Westerlo remontait déjà à fin février, à domicile face au KMSK Deinze. Depuis, les Campinois avaient signé 5 nuls et une défaite. Une spirale assez négative dont les troupes de Bob Peeters sont enfin sortis lundi soir dans un nouveau duel... avec Deinze. Westerlo entamait le mieux les débats, mais Deinze trouvait le bon tempo au fil du match. Les Flandriens s'offraient même les plus belles opportunités mais, le seul but de la rencontre tombait dans l'autre camp, l'inévitable Çiçek trouvant d'abord la latte, avant que le jeune Vaesen ne fasse 0-1 sur la reprise. Le score ne changeait plus et Westerlo tenait enfin sa première victoire depuis deux mois.