Le jeu de plateau stratégique de Riot Games a sacré ce week-end le champion du monde de son quatrième set. Au terme de plusieurs semaines de qualification et d’une phase finale longue de trois jours, c’est finalement le Coréen 8ljaywalking qui s’est imposé et qui est reparti avec un cashprize de 41 500 $.

 

La compétition avait démarré il y a maintenant plusieurs semaines. Au travers d’un système de qualification tenant compte des performances moyennes d’un joueur, et d’ailleurs décrié par plusieurs participants, ce sont les meilleurs joueurs de chaque continent qui avaient été invités à participer aux qualifications officielles de leur région.

Encore une fois, énormément de participants pour une quantité de place limitée. En effet, chaque région du monde ne pouvant envoyer qu’un nombre limité de joueurs, la bataille fut rude parmi les participants pour décrocher le précieux sésame. Malheureusement pour nous, notre unique représentant dans la compétition, ImSoFresh, sans nul doute l’un des meilleurs joueurs européens, échouait à cette étape. Du côté européen, c’est la France qui raflait la mise avec pas moins de quatre joueurs tricolores parmi les six sélectionnés sur le vieux continent.

Mais c’est bel et bien la Corée du Sud qui s’est imposé dans cet affrontement grâce à son représentant 8ljaywalking. Arrivés à 24 dans les phases finales, ce sont huit joueurs qui étaient éliminés chaque jour, jusqu’à la grande finale rassemblant les huit meilleurs. Mais ce qui est impressionnant, au-delà du titre, c’est la performance que le Coréen a établi durant les trois jours de phases finales.

Mais pour prendre la mesure de ce que le joueur a réalisé, un petit résumé du format est nécessaire. Durant les 5 parties jouées chaque jour des phases finales, les joueurs avaient pour but d’accumuler un maximum de points. À chaque place étant attribuée un nombre de points définis, c’est donc la régularité des joueurs qui était récompensée.

Et notre nouveau champion du monde l’avait bien compris. Sur un total de 15 parties jouées, c’est un total de deux TOP3, sept TOP2, et deux TOP1 que le joueur s’est octroyé, ne loupant le podium qu’à quatre occasions. Une performance XXL, notamment lors de l’ultime journée de compétition où le joueur aura arraché deux victoires, plus que nécessaires pour l’emporter vu le niveau affiché. Ce dernier est donc reparti avec un titre de champion du monde de TFT et un joli pactole de 41 500 $.

Maintenant, il est temps de se tourner vers le futur, et notamment vers le nouveau set de TFT qui a été annoncé il y a quelques jours. De nouvelles légendes, de nouvelles compositions et un nouvel univers seront donc de la partie pour les prochains championnats du monde, qu’on attend déjà avec impatience.

Copyright visuel : Teamfight Tactics