Le KVC Westerlo n’est pas parvenu vendredi soir à saisir sa toute dernière chance de pouvoir encore se mêler à la lutte pour la deuxième place. Les Campinois ont signé un partage (2-2) contre le RWDM et doivent ainsi faire une croix sur la montée.

Les troupes de Bob Peeters ont été menées à deux reprises, mais ont à chaque fois égalisé. L’inévitable Cicek a répondu ainsi au but d’ouverture de Terki, tandis qu’à 12 minutes du coup de sifflet final, Keita a rétabli la parité au marquoir après le but de Claes. Néanmoins, les Campinois ne sont pas parvenus à arracher in-extremis les trois points, restant de la sorte sur un sixième match d’affilée sans victoire.

De ces six rencontres sans succès, Westerlo n’en a perdu qu’une (1-0 à Lommel). Les cinq autres se sont soldées par un match nul. Les Campinois sont d’ailleurs les champions des matches nuls. Contre le RWDM, Van Eenoo & Co ont signé leur douzième partage de la saison, égalant ainsi le record de l’histoire de la 1B détenu par le … KVC Westerlo et l’Union.
 
Fin du rêve de la montée

Une maigre consolation pour l’équipe du Kuipje qui rêvait d’un autre titre en début de saison. Néanmoins, rapidement, il est apparu que l’Union avait une pointure ou deux de trop pour la 1B et donc, le KVC Westerlo avait fait de la deuxième place (et du barrage pour la montée) son nouvel objectif. Mais désormais, même cette deuxième place est devenue inaccessible. Certes, Westerlo peut encore revenir à la hauteur de Seraing si les Liégeois perdent tous leurs matches et que Westerlo gagne les siens (et on ne parle même pas de Lommel ou de Deinze qui sont susceptibles de faire mieux que l’équipe de Bob Peeters).

Mais étant donné que Seraing comptera de toutes façons plus de matches gagnés que Westerlo, les Campinois termineront à coup sûr derrière les Métallos.