Henry “HenryG” Greer, qui avait été mandaté par la structure Cloud9 pour gérer son roster CS:GO, a annoncé en milieu de semaine quitter l’organisation. Après l’annonce de Cloud9 de la mise en pause du projet il y a maintenant 2 semaines, il semblerait donc que ce dernier n’ait décidément plus d’avenir.

 

Cela faisait déjà quelques semaines que l’annonce de Cloud9 expliquant la mise en pause de son projet CS:GO avait frappé l’équipe de plein fouet. Suite logique des évènements : c’était au tour du manager de l’équipe, HenryG, d’annoncer son retrait de l’organisation en milieu de semaine. Si le projet de super-équipe de la structure avait d’abord séduit, la pratique s’était beaucoup moins bien déroulée.

À l’origine, l’annonce de Cloud9 ne concernait qu’un arrêt temporaire du projet, mettant ainsi sur le banc les joueurs Alex “ALEX” McMeekin, William “mezii” Perriman, Ricky “Floppy” Kemery, Erick “Xeppaa” Bach, et Patrick “Es3tag” Hansen afin de les rendre disponibles pour un transfert. Même constat pour le coach Chris “Elmapuddy” Tebbit dont le contrat avait été clos.

Si le fait que HenryG, manager du projet, était alors toujours à bord nous permettait de penser que le projet avait réellement des chances de reprendre vie, son annonce de ce week-end vient faire taire tous nos espoirs.

Dans un entretien de Jack Etienne, CEO de la structure, ce dernier expliquait que plusieurs problèmes étaient venus se mettre sur la route de l’organisation. Tout d’abord, cette dernière comptait sur un rétablissement de la situation sanitaire plus rapide, qui aurait permis aux joueurs d’êtres réunis afin de s’entrainer. Malheureusement, et comme on le sait, l’évolution de la crise sanitaire s’est avérée pire que prévue, privant certains joueurs de voyager, comme ALEX coincé en France par les réglementation nationales.

S’en sont suivis des résultats largement en dessous de ce qui était attendu par Cloud9. On soulignera par exemple la non qualification du roster pour l’ESL Pro League ou encore un triste top 17-20 lors des IEM Katowice. De manière plus générale, l’équipe n’avait plus connu de podium en compétition majeure depuis le mois de novembre 2020, laissant un solide vide dans les caisses de l’organisation. Des caisses déjà fortement menacées par les coûts engendrés par la signature d’une équipe CSGO.

Copyright visuel : Cloud9