Dernière rencontre de cette édition 2021 du tournoi des 6 Nations, France – Ecosse comptait pour tout sauf pour du beurre. Vainqueur du Pays de Galles sur le fil la semaine dernière, les Bleus pouvaient encore remporter le tournoi. Mais le scénario de rêve ne s’est pas produit.
Il y a une semaine, la France empêchait le Pays de Galles de réaliser le grand chelem grâce à deux essais inscrits en toute fin de match. Une victoire au courage qui permettait aux hommes de Fabien Galthié de croire, eux aussi, à la victoire dans le tournoi 2021. Si le Pays de Galles avait terminé son parcours, il restait à la France un match, contre l’Ecosse, ce vendredi soir.
 
Pour espérer décrocher les lauriers, tout ne s’annonçait pas simple. En effet, d’une part les Bleus devaient l’emporter (les Ecossais restaient sur deux victoires et deux défaites) mais surtout avec 21 points d’avance et en empochant le bonus offensif (4 essais) au passage. Un sacré défi !
 
Les pieds dans le kilt
 
Au Stade de France, les choses étaient donc claires, il allait falloir se montrer particulièrement offensif pour tenter de remporter le tournoi pour la première fois depuis 2010. Hélas, la première condition à remplir pour les Bleus, à savoir battre l’Ecosse, a été manquée. Défaite 23-27.
 
Si les Français ouvraient la marque sur un pénalty, ce sont leurs adversaires du soir qui claquaient le premier essai, transformé de surcroit. Jouant au chat et à la souris durant toute la première période, le score affichait 13-10 en faveur de la France à la pause. Tout était donc encore possible. Sauf qu’en deuxième période, les Ecossais ont passé la vitesse supérieure. Pendant que la France marquait 10 nouveaux points, les Ecossais en plantaient 17 de leur côté, s’adjugeant une belle victoire.
 
Le Pays de Galles sacré, l’Italie cuillère de bois
 
Cette victoire de l’Ecosse permet donc au Pays de Galles de remporter le tournoi, reprenant le trophée que l’Angleterre avait récupéré en 2020. Le podium est complété, comme l’an dernier, par la France (2e) et l’Irlande (3e) tandis que les Ecossais terminent 4e. Les Anglais, quant à eux, ne font pas mieux que la 5e place.
 
Au fond du classement, comme depuis 6 ans, on retrouve les Italiens. Et pour la 6e année de suite, ils terminent leur tournoi avec la peu envieuse cuillère de bois, ce « trophée » qui « récompense » l’équipe qui a perdu toutes ses rencontres.