Dans une rencontre compliquée pour lui, Romelu Lukaku a tout de même réussi à inscrire mercredi soir son premier but dans cette campagne qualificative pour la Coupe du monde 2022. Face au Pays de Galles, l'attaquant des Diables Rouges a également montré sa faculté à libérer de l'espace pour ses coéquipiers.
"ll est un excellent joueur de transition et n'est jamais plus dangereux que lorsqu'il reçoit le ballon dos au but et dans les pieds." En analysant sous toutes les coutures Romelu Lukaku cette semaine, le journal spécialisé L'Equipe mettait déjà le doigt sur l'une des principales qualités du meilleur buteur de l'histoire des Diables Rouges. Un atout pour Roberto Martinez sur lequel ses prédecesseurs n'ont jamais vraiment pu compter puisque l'attaquant de l'Inter Milan s'est considérablement amélioré dans ce secteur ces dernières années, encore plus sous Antonio Conte. Ce mercredi, face au Pays de Galles, l'ancien prodige d'Anderlecht a une nouvelle fois prouvé qu'il pouvait servir de véritable rampe de lancement pour son équipe.

Des Gallois regroupés

Les intentions de l'adversaire du soir semblaient claires: défendre à 5 avec un bloc assez bas. En prenant l'avantage très tôt dans la partie, le scénario était idéal pour les Gallois qui pouvaient se contenter d'attendre les Belges dans leur camp. Privés d'espace, les Diables Rouges ne pouvaient évidemment pas profiter de la vitesse de Romelu Lukaku. Il fallait également trouver une solution pour contourner l'axe, cadenassé de toutes parts.

Si l'égalisation est toutefois venue par le milieu du jeu, grâce à un exploit personnel de Kevin De Bruyne, la Belgique a utilisé les ailes afin de prendre l'avantage pour la première fois dans la rencontre grâce à Thorgan Hazard. Et, plusieurs fois dans le match, le danger est venu par les côtés car Romelu Lukaku se chargeait du travail ingrat dans l'axe.

L'attaquant le plus complet du monde ?

En véritable point d'appui, Romelu Lukaku réquisitionne souvent deux défenseurs qui sont chargés de le marquer et de l'empêcher de se retourner pour prendre de la vitesse. Cela libère naturellement de l'espace pour ses coéquipiers qui peuvent se glisser dans les brèches. Big Rom est également très intéressant en déviation même si ses compères de l'attaque n'ont pas toujours pu en profiter. Si on devait reprocher une seule chose à notre buteur providentiel ce mercredi, c'est l'occasion manquée sur le superbe service de KDB en début de rencontre. Mais l'Intériste a rectifié le tir en seconde période en fixant le score à 3-1 avec le sang-froid qu'on lui connait sur penalty.

"Inspiré par Didier Drogba, conseillé par Thierry Henry, il arrive à la plénitude de son potentiel, avec une maîtrise bien plus grande de son corps et plus d'efficience dans ses gestes. Des axes de progression subsistent - son jeu de tête perfectible notamment - mais son arsenal de capacités, entre sa vitesse, son jeu dos au but, sa vista, sa puissance et sa finesse technique font peut-être de lui l'attaquant le plus complet du monde." Ces mots ne viennent pas de la presse belge mais bien du quotidien français L'Equipe. Si le pays de Kylian Mbappé et de Karim Benzema l'affirme, on peut sans doute commencer à le penser aussi de notre côté...