Ces films et séries qui brisent le quatrième mur

Vous êtes tranquillement assis dans votre canapé en regardant votre film. Tout à coup, le personnage à l’écran vous regarde et s’adresse à vous : il vient de briser le quatrième mur, ce mur imaginaire entre le public et ce qu'il se passe à l'écran. Le briser est un art en soi mais ces films et séries l'ont fait avec verve.

Deadpool (2016)

'Deadpool' (2016) raconte l'histoire du mercenaire Wade Wilson (Ryan Reynolds), qui suit un traitement expérimental contre le cancer dans le laboratoire de l'impitoyable Ajax. Il est défiguré, mais possède désormais des pouvoirs surhumains. Wade veut se venger et fait tout pour éliminer Ajax. Déguisé en Deadpool, et armé de nombreuses nouvelles compétences, il se lance dans une bataille infernale.
 
Le film sur l'anti-héros grossier doté d'un sens de l'humour peu recommandable a remporté un grand succès auprès du public et a été nommé à deux reprises aux Golden Globes. Le personnage de Marvel brise le quatrième mur à chaque fois qu'il s'adresse à son public, servant d'exemple fondateur de la narration post-moderne.

Les Affranchis (1990)

‘Les Affranchis’ a été un succès immédiat. Les critiques et le public ont trouvé que le film de Martin Scorsese faisait mouche sur tous les fronts. Nombreux sont ceux qui considèrent ‘Les Affranchis’ comme l'un des meilleurs films du cinéaste américain, ainsi que l'un des meilleurs films sur le crime organisé de tous les temps.
 
L'histoire raconte l'ascension et la chute d'un gangster new-yorkais et de ses deux associés, Jimmy Conway (Robert de Niro) et Tommy DeVito (Joe Pesci). Ils travaillent pour l'une des cinq familles criminelles de la ville entre les années 1950 et 1960, les Luccheses.
 
Dans la scène finale, Hill brise le quatrième mur lorsqu'il se tourne vers la caméra et explique ce que sera sa vie à partir de ce moment-là. Le film rend ensuite hommage à ‘The Great Train Robbery’, avec Joe Pesci qui tire dans la caméra.

Fight Club (1999)

La première règle du Fight Club est de ne jamais parler du Fight Club. Mais vous pouvez y penser. Et ce sera nécessaire, car le film ne se limite pas à la bagarre. Le film raconte l'histoire d'un homme anonyme au bord de la dépression. Lorsqu'il rencontre Tyler, sa vie prend un nouveau tournant. Ensemble, ils créent le Fight Club, un groupe où des hommes et des femmes se battent avec d'autres pour redonner un sens à leur vie. Mais Tyler a d'autres plans, plus élevés. Le personnage principal veut le démasquer, mais il doit d'abord découvrir qui est Tyler et comment il est soudainement entré dans sa vie. 
 
Le film de David Fincher est devenu un véritable classique. Outre la voix narrative d'Edward Norton qui fait avancer le film, Fincher s'appuie également sur d'autres techniques narratives. Par exemple, le film joue parfois avec l'idée que les personnages eux-mêmes jouent dans un film, comme dans la scène du cigare, illustrée par un panneau en haut de l'écran. Le discours de Tyler Durden est également très méta et traverse le film à lui seul.

House of Cards (2013)

Chaque saison de cette série de thrillers politiques compte treize épisodes, par analogie avec un jeu de cartes. Après quatre saisons, le jeu de cartes est complet. Vraiment ? Pas trop puisqu’on compte 6 saisons. David Fincher, encore lui, a fait en sorte que la caméra ne bouge pratiquement pas. Les caméras sans trépied étaient strictement interdites sur le plateau.
 
Au début de la sixième saison de ‘House of Cards’, qui nous fait découvrir les coulisses du pouvoir politique américain, les fans n'ont pas été trop surpris d'apprendre que Frank Underwood, le président glacial incarné par Kevin Spacey, était décédé. En octobre 2017, des allégations d'agression sexuelle et de harcèlement sexuel ont tenu Spacey à l'écart du plateau de la série. Les scénaristes ont alors décidé de centrer la suite de l'intrigue sur sa femme Claire, un rôle joué par Robin Wright. Les différentes allégations ont également précipité la fin de la série : Netflix a annoncé que la sixième saison serait la dernière.
 
La série s'est fait un art d'impliquer le spectateur dans l'histoire en brisant régulièrement le quatrième mur et en s'adressant directement au spectateur. Cette technique était jusqu'alors rare dans une série de ce genre, mais chaque fois que Frank ou Claire se tournent vers la caméra, on comprend pourquoi la série a tant de succès : la connexion avec les personnages principaux est géniale.

Fleabag (2016)

Fleabag est l'un des exemples les plus récents d'une série qui brise le quatrième mur. À la manière de ‘Deadpool’, la série implique le spectateur dans les dialogues et l'histoire. Il est extrêmement rare que le quatrième mur soit brisé de cette manière. Que ce soit par un clin d'œil ou une phrase subtile, la série nous rappelle toujours que nous regardons par-dessus les épaules des personnages. L'implication et la solidarité sont énormes, et c'est le secret de cette série primée.

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top