Absente de la dernière Coupe du Monde, l’Italie entame ces qualifications avec un énorme sentiment de revanche. Un nouvel échec ne serait pas pardonné par les tifosis. Mais la Squadra Azzura pourra compter sur ses milieux de terrain.
Le 13 novembre 2017 restera un jour sombre dans l’Histoire du football italien. Ce jour-là, l’Italie partage 0-0 contre la Suède en barrage retour pour la Coupe du Monde 2018. Sauf que voilà, à l’aller, les Suédois s’étaient imposés 1-0. L’Italie ne verra pas la Russie. Dans la Botte, c’est le drame.
 
3 ans et 4 mois plus tard, la Squadra Azzura entame son parcours qualificatif pour le mondial 2022 avec un seul et unique objectif : en être. Le traumatisme est encore très présent chez les Italiens qui ne veulent pas revivre pareille désillusion. Ce n’est pas la qualification pour l’Euro 2020 qui y aura changé quelque chose. Ce qu’ils veulent, c’est être au Qatar en novembre 2022. Pour cela, il faudra bien débuter en commençant par l’Irlande du Nord ce jeudi 25 mars à 20h45.
 
Des médians de talent
 
Pour cela, l’Italie pourra compter sur un groupe rajeuni par rapport à 2017 et sur un milieu de terrain qui a fière allure. Fer de lance de ce secteur de jeu, Marco Verratti. A 28 ans, le joueur du PSG fait office d’ancien même s’il ne compte que 38 sélections. Son expérience acquise en France en fera l’un des leaders techniques de la sélection.
 
Il faut évidemment évoquer Nicolo Barella. Le joueur de l’Inter Milan cartonne avec son équipe cette saison. Il symbolise le renouveau interiste aux côtés, notamment, d’un Stefano Sensi, également sélectionné par Mancini.
 
Autre médian en forme cette saison et appelé en sélection : Lorenzo Pellegrini. Le médian de la Roma s’est imposé ces dernières saisons comme l’un des meilleurs italiens à son poste en Serie A. Habile des deux pieds, il est un joueur intéressant dans un rôle de plaque tournante.
 
Attaque mitraillette
 
Devant, les Italiens ne sont pas en reste. Avec des garçons comme Kean, Insigne, Immobile, Belotti ou Berardi, les buts sont quasiment assurés, au contraire du funeste mois de novembre. Kean, par exemple, en est à 11 buts en 20 matchs de Ligue 1 tandis qu’Immobile et Insigne ont respectivement planté 14 et 13 buts en Serie A.
 
Reste à voir comment Mancini arrivera à faire tourner tout ce beau monde ensemble. En Nations League, l’Italie avait terminé première de sa poule avec 3 victoires et 3 partages. Un gain de confiance qui sera bien utile au moment d’affronter l’Irlande du Nord.
 
Suivez la rencontre entre l’Italie et l’Irlande du Nord ce jeudi 25 mars dès 20h35 sur Eleven Sports 2, disponible dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.