Le roster russophone s’est imposé face à Virtus.pro lors de la finale en signant une performance digne des plus grands noms de l’histoire de CS:GO.

 

Quatre manches. C’est ce qu’il aura fallu à Gambit pour venir à bout de son adversaire. Si les choses avaient pourtant mal débuté pour Hobbit et ses coéquipiers lors de cette ultime étape, leur sacre est rapidement devenu une évidence compte tenu du niveau affiché par le quintet étoilé tout au long du tournoi. Pour comprendre en quoi cette performance mérite son chapitre dédié dans l’Histoire de la scène compétitive Counter Strike, il est de bon ton de revenir sur les phases de play-offs qui se sont déroulées ce week-end en direct sur Pickx.be.

Les demis

Team Spirit vs Gambit Esports

Les futurs champions de ces IEM Katowice ouvraient les demi-finales avec un duel 100% russe contre Team Spirit. Vainqueur de la DreamHack Open de janvier et auteur d’une phase de groupe irréprochable, le roster du dragon abordait cette demi-finale avec la confiance nécessaire pour poursuivre ses belles prestations. L’avantage tourne toutefois rapidement en faveur de Gambit, avec des échanges de HE particulièrement savoureux entre les deux camps.

Il devient vite évident que Gambit maîtrise totalement son map pick et s’envole à 8-15. Si l’on a un moment cru au comeback de Team Spirit, recollant à 11-15, les dragons finissent par s’incliner malgré une belle résistance.

Score final: 11-16

Dos au mur, ils n’ont d’autre choix que de cracher leurs flammes sur Inferno pour rester dans la course. Mais le renouveau escompté n’aura pas lieu, avec une première half à sens unique en faveur de Gambit qui ne laisse que des miettes sur son passage.

Comme sur Overpass, Team Spirit entrevoit l’espoir de recoller au score en profitant d’une baisse de régime passagère de l’adversaire.

L’effort sera toutefois vain. Gambit s’impose et file tout droit en finale.

Score final: 13-16

Team Liquid vs Virtus.pro

Après un break bien mérité, il était temps d’aborder le second match de la journée. Qualifié d’office en demi-finale après un sans faute lors des phases de groupes, Team Liquid affrontait une intrigante équipe de Virtus.pro, bourreau d’Astralis en quarts. Sur le papier, la rencontre avait de quoi éveiller le plus grand intérêt des puristes comme des néophytes et il est prudent d’affirmer que nul n’aura été déçu par le spectacle proposé.

La rencontre débute sur Dust 2, map pick de Virtus.pro. Si la première half tourne en faveur du roster russophone, elle annonce néanmoins la couleur d’un match durant lequel les coups d’éclat individuels sont légions, à l’image de cet ace signé FalleN avec son AWP lors du onzième round.

Malgré une proposition de jeu à la hauteur de l’événement, Team Liquid ne semble toutefois jamais être en position de totalement prendre l’ascendant sur son adversaire. Après avoir recollé à 9-9 en début de seconde half, le cheval nord-américain ne pourra que s’incliner face à un ours assoiffé de frags, frappant parfois à la vitesse de l’éclair.

Score final: 9-16

D’un nuage de poussière à un autre, les deux équipes migrent vers Mirage pour la deuxième manche de cette deuxième demi-finale. Après avoir subi le dictat de Virtus.pro sur Dust 2, Liquid se devait de réagir sur leur map pick. Les choses débutent plutôt bien pour EliGE et ses coéquipiers, qui parviennent à remporter un round eco dans un scénario digne d’une série américaine.

Le match est néanmoins extrêmement serré et le changement de sides a lieu sur le plus faible écart possible.

Alors un temps leader de la carte, Liquid se fait surprendre par l’agressivité de Jame armé de son AWP.

De là, la situation se débloque en faveur de Virtus.pro, qui ne lâchera plus son avantage et parvient à s’imposer malgré la résistance féroce de Stewie2K.

Score final: 12-16

La finale

Gambit Esports vs Virtus.pro

L’excitation était palpable à l’approche de l’ultime rencontre de ces IEM et à raison compte tenu des performances délivrées par les deux équipes. Comme annoncé en prélude à cet article, les choses ont cependant mal débuté pour Gambit, concédant son map pick sur Vertigo à Virtus.pro.

Le roster russe menait pourtant la rencontre 14-11, avant de subir une remontada qu’on aurait pu leur croire fatale sur le plan psychologique.

Score final: 14-16

C’est tout l’inverse qui se produit. Visiblement réveillé par cette défaite inopportune, Gambit se retrousse les manches et aborde Dust 2 avec la rage de vaincre.

Après une première half relativement disputée, Gambit déroule en T- side et empoche sept rounds consécutifs, sécurisant la victoire sur le map pick de Virtus.pro.

Score final: 16-6

La rencontre bascule alors dans ce qui sera une véritable démonstration de force de la part de SH1RO, élu MVP du match, et de ses coéquipiers. Le quintet poursuit son ascension et ne laisse aucune chance à Virtus.pro sur Train, comme en témoigne ce triplé stellaire de Hobbit.

Score final: 16-4

La quête pour l’Anneau se poursuit sur Overpass, moment clé du match. Gambit peut être sacré champion sur cette quatrième manche tandis que Virtus.pro se débat pour éviter la noyade. Mais l’étoile rouge est intraitable et impose son jeu d’une main de fer.

Totalement désemparé, Virtus.pro tente le tout pour le tout en usant même de techniques peu conventionnelles, telles que l’usage du Nova à distance.

Arrivé à 15-7, Gambit stagne temporairement sous le plateau du succès, incapable d’inscrire le point décisif tellement désiré. Il faudra attendre que Virtus.pro recolle à 15-12 pour que Hobbit, élément décisif sur cette dernière carte, emmène ses coéquipiers vers la victoire finale.

Score final: 16-12

Auteur d’une prestation impressionnante, Gambit frappe un grand coup en ajoutant les prestigieuses IEM Katowice à son palmarès. Après avoir déjoué tous les pronostics, le quintet russe se positionne comme un concurrent sérieux à la victoire lors des prochains grands rendez-vous du circuit pro. A voir si le roster russe parviendra à confirmer l’état de grâce avec lequel il se s’est hissé vers le panthéon des champions CS:GO, épopée que nous ne manquerons pas de vous faire vivre sur Pickx.be!

Crédit image: Gambit Esports