Le FRC Seraing a eu toutes les peines du monde à se défaire dimanche du Lierse Kempenzonen, les Lierrois s'étant montrés beaucoup plus coriaces que ce que leur classement laisse supposer. C'est un penalty discutable qui a décidé du sort de la rencontre. Même si les Pallieters ont eu suffisamment d'occasions pour prendre au moins un point.
 
Emilio Ferrera ne disait pas autre chose au terme de la rencontre. "Ce n'est plus le Lierse du début de saison", expliquait le coach des Métallos en conférence de presse. "A l'époque, ils étaient quelque peu naïfs... si je puis dire. Là, ils sont devenus un adversaire difficile. Et je suis heureux d'avoir remporté ce match compliqué."
 
Des mots qui ne consoleront pas tout à fait Tom Van Imschoot, le coach des Lierrois (Lierse K.). "Ces compliments ne nous rapportent pas grand' chose. Tout le monde nous dit que nous avons fait des progrès. Que nous maîtrisons mieux la possession, que nous avons des bons moments... Mais quand on ne fait pas de résultats, ça donne juste envie de manger son chapeau. Aujourd'hui, nous avons eu 4 ou 5 occasions pour marquer."
 
Compensation
 
Autre sujet de discussion : ce penalty discutable qui a fini par faire pencher la balance du match. "Quand on ne transforme pas ses occasions , on s'expose à une décision arbitrale qui peut faire basculer le match et qui vous rend amers. L'arbitre a ensuite cherché à compenser pendant toute la rencontre... Nous aurions préféré un arbitrage sans failles qui ne nous oblige pas à faire une course-poursuite. Mais cela n'a pas été le cas.", regrettait le coach du Lierse K.