Coline & Toitoine, rafraîchissant duo de Bruxellois qui allie indie et électro pop

Parmi les jeunes Belges qui montent, on présente désormais Coline & Toitoine. Ils ont à peine la vingtaine et, pourtant, ces deux bruxellois livrent une musique parfaitement fraîche, entraînante et sensible. Un mélange des genres entre indie, folk et électro pop qui commence à faire parler de lui.

Ils sont jeunes, ils sont talentueux, ils sont Belges. C’est depuis leur chambre que Coline & Toitoine ont commencé à produire leur musique, mais le résultat est tout sauf amateur. Leur duo est né en 2018 et la sauce a pris très rapidement. 

Les deux Bruxellois cumulent les centaines de milliers de vues sur Spotify, pour une bonne dizaine de singles. En outre, ils ont déjà arpenté les plus belles salles telles que l’Eden à Charleroi ou le Botanique et l’Ancienne Belgique à Bruxelles. Certains ont également pu les voir en festival aux Francofolies de Spa ou aux Solidarités à Namur. 

Un melting pot maîtrisé

Coline, c’est la voix. Un grain chaud, doux, qui nous emmène directement dans la musique. Mais la jeune femme sait également manier la guitare et aux instruments à cordes. Toitoine, c’est la prod: des bases principalement électro, mais agrémentées de piano, de synthés, de percussions et d’effets en tout genre. Finalement, le duo nous livre un mélange très réussi entre électro, pop, mais aussi indie et folk, qui brasse tous les sentiments. Du calme apaisant de ‘The Shore’ , aux rythmes entraînants de ‘Alicia’, en passant par la mélancolie envoûtante de ‘Do I Go to Oslo’. 

Bref, il y en a pour tous les goûts. Il n’y a qu’à se laisser emporter et remettre en boucle, car les morceaux de Coline & Toitoine se prêtent parfaitement à du binge listening! La paire se plaît également à réaliser des clips très travaillés, qui vous permettront de mieux faire connaissance avec eux. 

Niveau actualité, Coline & Toitoine viennent tout juste de sortir ‘OAEOA’, leur dernier single. Un premier EP est attendu au printemps!
 



Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top