Ces stars de la musique nous ont quittés en février

Février fut un mois sombre pour le monde de la musique avec la disparition de plusieurs grandes figures, notamment Jim Weatherly et la chanteuse des Supremes, Mary Wilson.

Kris De Bruyne

Kris De Bruyne est surtout connu pour « Amsterdam », son tube sorti en 1975 qui figure parmi les grands classiques de la chanson flamande. Il a débuté sa carrière en tant que chanteur de cabaret avant d’être l’un des pionniers du rock néerlandophone avec des chansons comme « Lied van de Lafaard », « Het Tractaat » et « Grote Japie ». Il s’est malheureusement éteint le 3 février à l’âge de 70 ans.

Jim Weatherly

Le 3 février, c’est à un autre grand musicien que nous avons dit adieu : l’auteur-compositeur-interprète américain Jim Weatherly. Sa carrière s’étale sur un demi-siècle, au cours duquel il a sorti une douzaine d’albums et écrit de nombreux tubes pour d’autres artistes. Citons par exemple « You’re The Best Thing », « Neither One of Us » et « Midnight Train To Georgia » de Gladys Knight & The Pips. Cette dernière figure dans le Top 500 des meilleures chansons de tous les temps établi par Rolling Stone.

Mary Wilson

La chanteuse des Supremes, Mary Wilson, avait encore beaucoup à nous apporter, mais elle s’est hélas éteinte le 8 février à l’âge de 76 ans. Elle n’a que 15 ans lorsqu’elle fonde le groupe The Supremes avec Diana Ross. Avec ce groupe de jeunes filles afro-américaines, le célèbre label Motown tient une véritable pépite. « Stop! In The Name Of Love » et « Baby Love » sont deux des plus grands succès musicaux des années 70. En 1979, deux ans après la séparation du groupe, Mary Wilson sort son premier album solo comprenant le titre disco « Red Hot ». Torride.

Chick Corea

Le pianiste de jazz américain Chick Corea a succombé le 9 février à un cancer. Il a joué un rôle déterminant dans le renouveau du jazz au cours des années 70 et a collaboré avec les plus grandes figures de ce genre musical : le trompettiste Miles Davis, le pianiste Herbie Hancock et le bassiste Stanley Clarke. Avec son groupe Return to Forever, il a créé un nouveau courant : le jazz fusion. Il avait 79 ans.    

Steuart Bedford

Petit-fils de la célèbre soprano Liza Lehmann, Steuart Bedford était destiné à faire fureur dans le monde de la musique. Au milieu des années 60, il débute une carrière de chef d’orchestre. En tant que pianiste et chef d’orchestre, il a beaucoup travaillé avec le compositeur Benjamin Britten. Il a ainsi dirigé la première mondiale de l’opéra « Death in Venice ». Il s’est malheureusement éteint le 15 février à l’âge de 81 ans.


U-Roy

Le 17 février, le chanteur jamaïcain U-Roy est mort à l’âge de 78 ans. Auteur d’une vingtaine d’albums, il était l’une des grandes figures du reggae. Son influence fut également très importante sur le dancehall. Son surnom ? King of Toasters ! Il était aussi l’un des fondateurs du MC, et donc du rap, et avait été décoré du Order of Distinction de la part du gouvernement jamaïcain.

Prince Markie Dee

Mark Anthony Morales, peut-être mieux connu sous le nom de Prince Markie Dee, est mort le 18 février, la veille de son 53e anniversaire. Il débute dans les années 80 au sein du trio The Fat Boys, l’un des groupes qui popularisent le beat box. Leurs plus grands succès ? « Crushin », « Wipe Out » et « Jail House Rap ». Mark Anthony Morales développe également ses talents de producteur et d’auteur-compositeur. Il a notamment collaboré avec Mary J. Blige et Mariah Carey. Prince Markie Dee fut par ailleurs l’un des premiers rappeurs d’origine latino. 

Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top